TOP

Et si on arrêtait le sucre?

Avez-vous déjà essayé d’arrêter le sucre rien qu’une journée? Pas de biscuits, de soda, de pâte à tartiner ou de dessert. Il peut être difficile de s’en libérer. Certains ont tenté l’expérience et ont ressenti de tels bienfaits physiques et psychologiques qu’ils ne peuvent plus faire marche arrière. Pourquoi arrêter le sucre et qu’en retirerait-on si on essayait? 

Pourquoi arrêter le sucre?

Nous sommes nombreux à vivre cette addiction au sucre, sans pouvoir passer une seule journée au bureau sans un snack, un café sucré ou des bonbons qui traînent sur un bureau. La seule façon de tenir jusqu’à 18h, serait semble-t-il, de consommer d’importantes quantités de sucre que l’on retrouve dans de nombreux produits de consommation. Nous avons tous ces pulsions alimentaires. Ces envies d’aliments se portent souvent sur le sucré. Le sucre encourage notre cerveau à consommer encore plus de sucre en provoquant une libération de dopamine dans notre cerveau. Cela déclenche chez nous un moment de plaisir intense.

Pourtant, il est recommandé de ne pas consommer plus de six cuillères à café de sucre par jour que ce soit du sucre que l’on trouve naturellement dans les aliments tels que les fruits et les légumes ou dans les produits que nous consommons au quotidien. Le sucre est de plus en plus présent dans des produits qui à la base n’en contenait pas ou très peu : les sauces, les sandwichs ou les plats préparés. Le sirop de fructose extrait du maïs, qui est un mélange de fructose et de glucose, a rendu le sucre omniprésent dans ces préparations industrielles.

accro au sucre

Consommer ces quantités de sucre n’est bien sûr pas sans impact pour notre santé. De plus en plus d’enfants sont touchés par le diabète de type 2 jusque là réservés aux personnes âgées en surpoids. Les universitaires de Cambridge affirment que les preuves que des facteurs comportementaux comme la nutrition agissent sur la santé sont écrasantes. Dans son livre Anticancer, David Servan-Schreiber explique que 40% au moins des cancers peuvent être prévenus par de simples changements dans l’alimentation et l’activité physique. Il est capital de limiter le sucre raffiné. Il explique que la surconsommation de sucre stimule l’inflammation et la croissance de cellules en augmentant le taux d’insuline dans notre organisme.

Il y a souvent une incompréhension entre le sucre et le glucose. Le glucose est notre carburant indispensable à notre organisme ce qui n’est pas le cas du sucre. Vous pouvez ainsi consommer des sucres lents tels que le pain complet, le sarrasin, le riz brun, les flocons d’avoine, la patate douce, les bananes ou les lentilles.

Il faut éviter les aliments à index glycémique élevé et privilégier ceux à l’index glycémique bas. Un index glycérique élevé est associé au cancer du pancréas, du côlon et des ovaires. Vous pouvez par exemple choisir le sirop d’agave qui a un index glycérique très bas. Ce sirop est un extrait de la sève d’un cactus. Il a un goût délicieux mais son IG est trois à quatre fois plus bas que le miel. Il faut tout de même veiller à ne pas trop en consommer car il reste un sucre.

Les bienfaits d’un régime zéro sucre

Nous sommes de plus en plus vigilant vis-à-vis de la nourriture que nous consommons. Les français préfèrent d’ailleurs les circuits courts. On voit également un engouement pour le bio, le sans gluten, les cures de détox et le végétarisme. De nombreux médecins et personnalités le prônent pour ralentir le vieillissement et pour retrouver de l’énergie. consommer des légumes et des légumineuses permet de lutter contre la progression du cancer. D’ailleurs la différence majeure que l’on observe entre les populations qui ont le plus fort taux de cancer et celles qui ont le plus faible est l’alimentation.

detox sans sucre

  • Une peau plus jeune

En Australie, des adolescents ont expérimenté un régime limité en sucre et en farine blanche. En quelques semaines, leur taux d’insuline et d’IGF avait diminué mais aussi leur acné. Le sucre affecte la quantité de sucre dans votre circulation sanguine et des études suggèrent que les niveaux élevés de sucre dans le sang ont un effet de domino moléculaire appelé glycation. Cela va entraver la réparation du collagène de la peau, la protéine qui lui donne l’air charnue et jeune. Une alimentation riche en sucreries peut également entraîner une diminution de l’élasticité et des rides prématurées. Les recherches suggèrent que réduire notre consommation de sucre peut aider à réduire l’affaissement et d’autres signes visibles du vieillissement.

  • Une plus grande énergie

Les sucres ajoutés sont des glucides simples. Cela signifie qu’ils sont digérés rapidement et pénètrent tout aussi vite dans notre circulation sanguine. Une fois que ce boost est métabolisé, nous sommes de nouveau fatigués. Manger des aliments riches en protéines et en graisses saines, comme une poignée d’amandes, vous fourniront un flux d’énergie plus stable qui dure bien plus longtemps.

  • Une perte de poids

Nous ne le réalisons peut être pas, mais consommer du sucre en grandes quantités nous fait grossir surtout le ventre. La hausse de sucre dans le sang, augmente le taux d’insuline dans notre corps, et encourage l’accumulation de graisse dans le même temps. Ces cellules graisseuses se situent au plus profond de l’abdomen et génèrent des cellules adipeuses qui créent des hormones. Ce sont des perturbateurs chimiques qui peuvent causer des problèmes de santé tels que le diabète.

  • Un corps en meilleure santé

En réduisant le sucre vous éviter les excès de poids, vous serez également mieux protégé contre le diabète de type 2, le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Cela permet également de préserver son foie. Cela permet également d’éviter la prolifération de bactéries au niveau de la cavité buccale. Les nutriments essentiels pour notre corps ne sont pas présents dans le sucre : ni protéines, ni acides gras essentiels, ni vitamines et minéraux.

Pour briser ce cercle vicieux, vous pouvez faire le test et arrêter le sucre pendant une semaine. Le sucre nous donne un coup de boost, il est là quand nous avons une fringale ou quand nous avons le moral dans les chaussettes. Pourtant, bannir les friandises, les gâteaux omniprésentes peut nous faire le plus grand bien. Comme pour toute cure de désintoxication, les premiers jours sont les plus difficiles. C’est lorsque l’un de vos collègues vous offre un beignet que la tentation est la plus grande. Mais non, il faut résister! C’est au bout du quatrième jour que les effets se font sentir. Le sucre commence à perdre son emprise sur nous. Ce brouillard cérébral se dissipe également et on se sent énergisée. Le sommeil s’améliore aussi. Arrêter le sucre apporte une clarté mentale. Il réduit la lenteur.

L’expérience de Danièle Gerkens

Zéro sucre Danièle GerkensDanièle Gerkens, journaliste santé et bien-être au magazine Elle, a essayé de supprimer le sucre de son alimentation pendant une année. Danièle a grandi au Congo et a eu une enfance baignée dans la pâtisserie. Elle se rappelle de la période de Noël pendant laquelle sa maman réalisait de petits sablés, des macarons à la noisette, des florentins. Ses souvenirs d’enfance ont une odeur de chocolat, de crêpes à la cassonade, et de gâteau au chocolat fourré de confiture de framboise. Après avoir planté ce décor, on s’imagine que vivre sans sucre ne vas pas être facile.

Sa mère sensible à la diététique lui a dans le même temps transmis le goût des aliments sains et équilibrés. Avec elle, Danièle a appris à cuisiner. Très attirée par les cuisines libanaise, japonaise, thaïlande ou mexicaine, elle se plonge dans la gastronomie et la nutrition notamment dans ses articles pour le magazine Elle. Le sucre fait toujours partie de sa vie et est pour elle associé au plaisir. Ces articles à la croisée de la nutrition et de la santé, l’ont amené à se pencher sur les maladies dites de civilisation. L’obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les cancers, et la liste est encore longue sont en recrudescence. Les pays dits développés seraient la cible de ces maladies.

Pour de nombreux médecins et chercheurs, l’exposition de ces maladies seraient sans aucun doute liées à la surconsommation de sucre. Une expérience en laboratoire a d’ailleurs montré comment des rats préférés le sucre à la cocaïne. Mangeant équilibré, pratiquant un sport, ne fumant pas, Danièle constate tout de même qu’elle est fatiguée.

Même si elle cuisine quasiment tous les repas à partir de légumes et de produits achetés au marché ou dans les petits commerces, Danielle se rend compte qu’elle ingère du sucre à chaque repas. Elle constate également que les petits goûters de sa fille contiennent énormément de sucre. Elle décide donc de supprimer les sucres simples et rapides de son alimentation principalement le saccharose que l’on retrouve dans le chocolat, les crèmes glacées, les pâtisseries, les bonbons, etc. Cela comprend également les soupes industrielles, les plats préparés, le vinaigre balsamique, les bouillons cubes, les jus de fruits.

Il lui a fallu huit semaines pour faire face au manque de sucre. Danièle explique qu’il y a des circuits de récompenses qui s’actionnent dans le cerveau pendant cette période et qui demande du sucre. Elle s’est aperçue qu’elle avait des pulsions au début qui ont diminué sur la durée. Après un an, elle a perdu six kilos, elle n’a plus de graisse abdominale, plus de cellulites, plus de poches sous les yeux. Elle a gagné en énergie et en vitalité.

Si vous souhaitez lire d’autres articles sur le même sujet, retrouvez notre article comment avoir de l’énergie tout au long de la journée dans lequel vous trouverez quelques astuces pour  booster votre énergie naturellement durant la journée et rester au top.

Retrouvez également nos articles sur le même thème dans la catégorie Santé afin de vous accompagner et de vous aider au quotidien.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous avez déjà essayé d’arrêter le sucre et quels effets cela a eu sur vous. 

 

%d blogueurs aiment cette page :