Quand l’hypermarché se réinvente

Si comme nous, vous avez déserté les hypermarchés pour les magasins bios et les marchés locaux, vous serez peut-être intéressés par ce nouveau concept qui rassemble les artisans dans un même lieu. C’est l’hypermarché Leclerc qui teste ce nouveau concept store où les petits commerçants vendent leurs produits comme s’ils étaient dans leur propre établissement. Plutôt chouette non?

Se rapprocher des producteurs locaux

Lassé des allées interminables d’innombrables produits rangés en linéaires qui sont pour  la plupart mauvais pour notre santé: soda, chips, plats préparés trop salés, trop sucrés ou remplis de conservateurs? Fatigué de passer son samedi après-midi à arpenter les rayons sous les néons déprimants dans un hyper aux allures de hangar en regardant un carrelage des années 70?

fruits et legumes

A l’aube de 2020, il est temps d’en finir avec cette image du supermarché peu luxueux. Si les distributeurs ont parfois oublié que de réelles humains allaient consommer ces produits à l’autre bout de la chaîne, les français, eux, ont déserté ceux qui leur vendaient n’importe quoi. Les consommateurs veulent plus, ils cherchent des produits de qualité, frais et sans aucun danger pour leur santé, une requête somme toute normale et plutôt juste.

Nous sommes d’ailleurs nombreux à nous être rapprochés des circuits courts, que ce soit un retour au marché local, ou à des alternatives telles que La ruche qui oui! ou O’tera nous permettant d’être reconnecté aux producteurs locaux.

« L’expérience des Ruches permet à chacun de se ré-aproprier son alimentation, de mieux comprendre son territoire, et d’apprendre mille choses utiles sur une chaîne de production qu’il croyait connaître. » La ruche qui dit oui!

Nous avons besoin de ce contact humain, d’échanger avec le producteur pour comprendre d’où vient le produit que nous achetons et comment il a été fabriqué. Nous ne voulons plus d’un plat préparé dont la viande à l’intérieur provient de différents pays sans aucun moyen de traçabilité. Les scandales alimentaires de ces dernières années nous ont d’ailleurs rendu très méfiants vis-à-vis de ce que nous mangeons.

pâtisserie

Même si les hypermarchés introduisent désormais de plus en plus de bio dans leurs rayons ou de la vente en vrac, ces temples de la consommation n’attirent plus. Certaines grandes enseignes sont aujourd’hui en mauvaise posture, principalement affaiblies par leurs hypermarchés, avec une croissance économique en chute libre et l’obligation de fermer des magasins. Cela demande certes plus d’effort de la part des consommateurs pour faire ses courses. Il faut tout d’abord passer chez le primeur, puis à la boulangerie, et à la boucherie mais nous sommes nombreux à préférer cette solution pour avoir des produits sains et frais dans notre assiette. Pour les grands distributeurs, il faut donc repenser ces hypermarchés comme l’a fait Leclerc. Ce nouveau concept visionnaire nous fait faire un bond dans le futur.

Proposer une nouvelle expérience

L’idée est de construire des hypermarchés nouvelle génération proches des petits producteurs de la région en travaillant main dans la main avec eux. Leclerc veut ainsi créer un environnement premium, très agréable pour ses clients. En dédiant un espace aux producteurs et aux artisans de la région, on s’y sent davantage comme dans une épicerie que dans un grand centre commercial. Déjà présents à Clermont-Ferrand, Ajaccio et Angoulême, ces nouveaux hypermarchés proposent une nouvelle expérience au consommateur en cherchant à valoriser les produits locaux comme l’explique ci-dessous Nico de la chaîne YouTube Nicook que nous apprécions particulièrement:

Des fontaines à l’entrée du magasin avec des palmiers, une cave à vin avec un sommelier averti, une pâtisserie avec un pâtissier de renom, une cave à eau, une cave à jambon, le magasin est complètement différent des hypermarchés habituels. Tous les produits sont frais puisque des traiteurs cuisinent chaque jour sur place: quiches, paella, sushis, pâtes fraiches.

pates fraiches

Ces nouveaux espaces bien définis, au style urbain sont très modernes. La décoration du magasin est soignée, avec une construction très chaleureuse en bois, des arches en pierres, des mosaïques, un jardin avec une verrière ou un mur d’eau au rayon poissonnerie. L’espace est lumineux avec des plafonds en verre qui laissent passer la lumière. Cela donne également une impression d’espace même quand le magasin est bondé.

Outre la décoration, Leclerc a également des convictions et cherche à tendre vers le zéro déchet. L’enseigne investit dans des machines à compost pour recycler ses végétaux et les réutiliser dans leur potager ainsi que pour les plantes de l’espace Leclerc. Ils vont également être plus intransigeants sur le tri de leurs emballages.

Vous pouvez également lire notre article et si on arrêtait le sucre pour ressentir les bienfaits physiques et psychologiques et retrouver son énergie.

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Lifestyle afin de découvrir d’autres façons de vivre.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires ce que vous pensez de cette nouvelle idée d’hypermarché. 

 

 

Publicités

4 commentaires sur “Quand l’hypermarché se réinvente

  1. Ben comment dire – mettons qu’on soit dans une chaine alimentaire.
    SI le plus gros poisson, le Hyper prédateur le plus féroce, mettait des fleufleurs sur ses nageoires, et vous présentait ses rémoras comme vos futures meilleurs potes ?
    sauver le ty-rex ? ou le megalodon ? Y a mieux à faire. Comme on dit à la bourse « on ne rattrape pas un couteau qui tombe ».

    Un autre aspect de ce projet c’est qu’on dirait une création de halles, médiévale genre. Or les halles étaient des espaces publiics, communs. Là c’est privé – je veux dire à part le patron du Leclerc ou d’autres espaces, personne n’a le controle de cette « res publica » – la demokratika… elle fait le tour du Leclerc trouve pas l’entrée , la sécurité la laisse pas rentrer, paf elle repart gratter des billets de Tac o Tac. On m’objectera que ce n’est pa snouveau dans les galeries marchandes, les « malls ».

    Oui , voila, un centre commercial ça reste un centre commercial, avec les rapports de pouvoir et commerciaux qui vont avec. « chers amis , nous sommes au bord du gouffre ! je vous propose de faire un grand pas en avant ! »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.