Et si on se faisait confiance?

Avez-vous tendance à douter de vous même? Etes-vous constamment dans la retenue, la peur de paraître ridicule ou d’échouer? Alors que notre apparence et notre QI sont souvent les deux premiers critères pris en compte pour se juger, il est facile de ne pas supporter le regard de l’autre et de douter de soi. Aujourd’hui, on vous donne quelques pistes pour apprendre à vous faire davantage confiance. 

La perte de confiance

la perte de confiance

Au fur et à mesure que l’on grandit que ce soit à la maison ou à l’école, il est souvent difficile de garder confiance en soi. Petit, nous vivons entouré de magie. Nous jouons sans nous soucier de ce que pense autrui. Nous pensons qu’une bonne étoile nous protège et nous croyons très fort que nos rêves vont un jour devenir réalité. Dans l’enfance, nous pouvons commencer à douter lorsqu’une personne de notre entourage: un autre enfant, un parent ou un enseignant, nous considère d’une certaine façon qui peut nous blesser. Un simple mot ou un geste peuvent ainsi nous déstabiliser et conditionner notre comportement.

En devenant adulte, nous devenons également plus lucide et nous pouvons dans le même temps perdre la foi que nous avions en nous plus jeune. Lorsque nous avons été blessé par certaines paroles, nous allons nous sentir juger et diluer cette confiance que nous avions en nous-même. Une situation professionnelle peut d’ailleurs réactiver ces émotions que nous avons connu dans l’enfance et nous affaiblir.

Le manque de confiance peut également découler des épreuves que nous vivons ou d’un sentiment d’infériorité vis-à-vis de ses amis, de ses frères et soeurs ou de ses collègues. Parfois, nous perdons également l’estime de soi, nous nous dévaluons par rapport à notre propre valeur. Tout devient alors infranchissable. Nous doutons de nos capacités et nous ressassons nos échecs sans cesse sans pouvoir tourner la page. Cela peut déclencher chez-nous de l’agacement, de l’énervement voire un véritable mal-être de ne pas pouvoir se faire confiance. Alors comment retrouver la confiance?

Savoir se rassurer

se rassurer

On ne s’en rend pas toujours compte, mais nous passons beaucoup de temps à évaluer notre propre comportement. Au travail, dans notre relation ou dans une salle de gym, nous mesurons sans cesse notre performance. Si bien, que nous tirons parfois nos propres conclusions sur ce que nous sommes capables ou non de faire. Lorsque l’on a peu confiance en soi, il est facile de s’entendre dire « je n’y arriverai jamais », « je n’aurai pas ce travail » ou « je ne m’aime pas ». Pourtant, il est important de se rassurer: il est tout à fait sain de douter. Vous n’êtes pas seul dans ce cas. Nous avons tous connu une perte de confiance un jour ou l’autre. Nous pouvons être certain que ce n’est pas un fléau qui nous atteint tout particulièrement.

Il est naturel de ne pas toujours se sentir à la hauteur. Vous n’avez pas besoin d’être parfait pour dire ce que vous pensez vraiment et oser réaliser vos rêves les plus fous. C’est ce que vous souhaitez vraiment faire dans votre vie qui compte le plus et vous ne devez pas perdre de vue cette vision sur le long terme. Si vous avez toujours rêvé de lancer votre business, de réussir un concours ou de changer de vie, vous pouvez toujours évoluer personnellement en développant votre confiance afin de le réaliser.

Rassurez-vous en pensant que vous pouvez toujours modifier votre état d’esprit quelque soit votre situation. Et ce, dans le but de réaliser votre plein potentiel. Pour cela, de nombreuses techniques existent dont le travail de la plasticité cérébrale. Une zone cérébrale située dans le cortex préfrontal antérieur, est destinée à la connaissance de nos forces et de nos faiblesses. Vous pouvez vous entraîner à travailler sur vos blocages et remplacer des pensées dysfonctionnelles en créant de bonnes connexions entre vos neurones. Il faut parvenir à réduire ces mécanismes de dévaluation de soi pour retrouver la confiance. Dans le cerveau, rien n’est donc figé et il est toujours possible de s’auto-guérir. Notre cerveau peut créer de nouveaux schémas de pensées positifs et modifier la vision que nous avons de nous. De quoi être optimiste!

« Notre esprit a l’incroyable capacité de modifier la force des connexions entre les neurones, principalement en les réorganisant, pour créer des chemins complètement nouveaux ». Susannah Cahalan.

Dire stop au jugement de l’autre

jugement des autres

Savoir penser par soi-même sans se soucier de ce que pensent les autres de nos décisions et de nos actes est souvent difficile. Il peut nous arriver d’agir pour rentrer dans un moule et de suivre ce que notre entourage souhaite pour nous sans nous en rendre compte. Il est important de se détacher du jugement des autres, de leurs doutes ou de leurs attentes pour ainsi être plus libre dans ses pensées et vivre pleinement son individualité. Retrouvez notre article 6 astuces pour arrêter de se soucier de ce que pensent les autres à ce sujet.

Pour retrouver confiance et se protéger, il est important de ne pas laisser le jugement des autres ou les critiques nous atteindre. Cela n’est jamais facile puisque nous faisons constamment face aux avis de notre entourage que ce soit de notre famille ou au travail. Il est d’ailleurs parfois difficile de faire abstraction des remarques ou observations qui pourraient nous déplaire. Pour nous aider à dépasser le regard de l’autre, nous devons avoir la sagesse de prendre du recul et de réaliser qui nous sommes véritablement. En listant les qualités qui nous rendent uniques, nos valeurs, en définissant nos propres priorités sans nous laisser influencer et en s’écoutant soi-même, nous pouvons parvenir à être plus fort que n’importe quel jugement fait par autrui. Nous pouvons nous dire que nous savons qui nous sommes et que nous sommes bien mieux que tout cela.

A l’âge adulte, nous nous soucions beaucoup de la façon dont les autres nous considèrent. Malheureusement, cela peut mener à ressentir un sentiment d’inquiétude, de stress voire à se sentir complexer. Si vous avez expérimenté ce sentiment, essayer de vous libérer de ces inhibitions. Pour cela, vous pouvez essayer cet exercice. Imaginez un instant que vous êtes de nouveau un enfant de trois ans. A l’âge de la pensée magique, vous ne vous souciez plus des autres. Vous jouez, vous courrez, vous sautez et vous profitez de l’instant présent. Concentrez-vous sur le sentiment de bien-être que vous ressentez à ce moment.

Apprendre à se connaître

apprendre a se connaitre

Il n’est pas toujours évident d’exprimer sa propre personnalité, de faire entendre ses idées et ses convictions aux autres. On est souvent rattrapé par le groupe et on est parfois tenté de se ranger du côté de la majorité plutôt que d’exprimer sa véritable opinion. Alors comment être soi-même aussi bien à la maison, qu’au travail ou avec ses amis? Retrouvez notre article comment être soi-même à ce sujet.

Pour fonder sa confiance, il est essentiel d’avoir une bonne connaissance de soi. La métacognition est une activité mentale sur ses propres processus mentaux. Les psychologues connaissent aujourd’hui les techniques permettant d’entraîner la métacognition. Lorsque nous ne pratiquons pas la métacognition, il est courant de rencontrer des problèmes de confiance en soi. La métacognition permet de déceler nos faiblesses et d’agir en conséquence pour améliorer le jugement que nous portons sur nous-même. Nous pouvons également analyser nos atouts et prendre confiance pour avancer sans crainte.

« Connais-toi toi-même ». Socrate.

L’importance de s’aimer

importance de s'aimer

Lorsque l’on a peu de confiance en soi, il est courant de ne pas vivre à son potentiel maximum. Cela se traduit dans la vie de tous les jours par exemple par un emploi en dessous de ses capacités ou un conjoint qui n’est peut être pas la personne qui vous correspond le mieux.

Pour retrouver la confiance en soi, il est essentiel de s’aimer. Cherchez vos qualités, peut-être avez-vous une énergie débordante, de l’humour, une grande tolérance, un sens de la vérité, un dynamisme, un esprit bosseur, soyez vrai avec vous-même. S’aimer est important afin de pouvoir aimer les autres. S’aimer c’est aussi savoir s’accepter pleinement avec ses petits défauts. De plus, écartez-vous de ce qui n’est pas sain pour vous, faites-vous plaisir et donnez-vous le droit à l’erreur. Apprenez à prendre davantage soin de vous et à vous sourire chaque matin dans le miroir.

« J’ai marché dans la forêt et j’en suis ressorti plus grand que les arbres. » Citation, Henri David.

Se donner un challenge

challenge confiance en soi

Pour vous aider à retrouver la confiance, voici dix challenges que vous pouvez essayer de relever chaque jour.

1. Ecrivez pourquoi vous souhaitez faire ce challenge

2. Listez ce que vous aimez le plus à propos de vous, ajoutez quelque chose de nouveau chaque jour

3. Souriez à toutes les personnes que vous verrez aujourd’hui et allez même jusqu’à faire une blague à quelqu’un

4. Listez ce que vous avez accompli de plus grand dans votre vie

5. Ecrivez quelques lignes sur une personne qui vous a beaucoup inspiré à devenir une meilleure personne

6. Dites oui à quelque chose que vous ne feriez pas d’habitude

7. Ecrivez trois adjectifs qu’un ami pourrait dire pour vous définir. Que pensez-vous de ces adjectifs? Vous définissent-ils véritablement? 

8. Faites vous un compliment aujourd’hui

9. Quelle habitude aimeriez-vous prendre pour améliorer votre santé? Commencez à la mettre en place dès à présent

10. Citez l’une de vos peurs les plus grandes et réfléchissez à un moyen de la surpasser 

La thérapie 

therapie

La thérapie est souvent un sujet tabou en France. Pourtant aux Etats-Unis, par exemple, il est courant de parler de ses progrès en thérapie. La thérapie permet de mieux gérer sa vie. Elle peut aider à consolider une confiance qui est défaillante. Lorsque la perte de confiance a un impact profond sur la vie d’une personne, la thérapie permet de parler des blocages, des complexes et des problèmes d’affirmation de soi.

L’affirmation de soi fait référence à la capacité de défendre ses intérêts. Une personne affirmée va prendre la parole en société, se défendre si elle est critiquée, négocier et donner son avis. Lorsque l’on manque d’affirmation de soi, on a tendance à se laisser marcher sur les pieds et à ne pas défendre ses besoins et ses droits. Les problèmes d’affirmation de soi peuvent remonter à l’enfance. Même s’il y a une part qui est dû à la génétique, un enfant qui a eu l’habitude d’être conditionné pour rester sage et discret a pu intégrer ces mécanismes comme étant fondamental.

De nombreuses thérapies peuvent permettre de retrouver une confiance en soi. L’analyse transactionnelle, tente de comprendre les échanges que vous avez avec votre entourage. Cette technique permet d’apprendre à utiliser nos différents moi à bon escient. La PNL ou programmation neurolinguistique permet de mieux contrôler les émotions dont le manque de confiance en soi. Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) se tourne également vers les personnes ayant des problèmes d’affirmation de soi ou ayant une peur du regard des autres. Les techniques psychocorporelles peuvent en travaille sur le corps libérer des tensions et des angoisses. Pour avoir une nouvelle conscience de soi, vous pouvez également essayer la méthode Vittoz qui se focalise sur un travail verbal et des exercices de rééducation psychosensorielle. Enfin d’autres méthodes telles que la bioénergie peuvent être utilisées pour résoudre les problèmes d’inhibitions. La bioénergie se focalise sur la circulation énergétique bloquée à cause de conflits infantiles non résolus.

Le coin lecture ♥

Le neurologue Rick Hanson est auteur de trois livres passionnants sur les attitudes mentales à adopter pour renforcer sa résilience. Il propose des exercices pour améliorer sa confiance en soi et nous donne les clés pour reprogrammer notre cerveau.

Le pouvoir des petits riens

Le pouvoir des petits riens

Le cerveau du bonheur

Le cerveau du bonheur

Le cerveau de Bouddha

Le cerveau de Bouddha

Nous espérons que vous aurez trouvé quelques pistes pour aller plus loin et débloquer certaines de vos pensées qui sont des freins à votre développement.

On a tous très souvent envie de faire plaisir aux autres. Il est parfois difficile de prendre conscience de la différence entre l’altruisme et l’assujettissement aux autres lorsque l’on veut s’assurer que les personnes autour de nous sont toujours heureuses. Certaines personnes ont toutefois tendance à vouloir trop faire plaisir ce qui peut affecter leur vie ainsi que leurs relations. Retrouvez notre article quand faire plaisir nous affecte à ce sujet.

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Sagesse afin de vivre plus sereinement.

Et vous, avez-vous le sentiment de toujours vouloir faire plaisir aux autres de peur de ne pas être aimé? N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires ci-dessous. 

Publicités

2 commentaires sur “Et si on se faisait confiance?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.