Zéro déchet: comment s’y mettre pour de bon?

Le zéro déchet, on en entend souvent parler depuis qu’il a été largement développé par Béa Johnson. Ce mode de vie consiste à réduire ses déchets au maximum pour s’approcher de zéro. Pourtant ce n’est pas si simple de s’y mettre. On parvient souvent à mettre en place quelques changements dans sa vie quotidienne tels que la réduction des emballages ou le tri mais on va rarement plus loin… Bien que cette prise de conscience commence à faire des émules, comment se mettre au zéro déchet pour de bon?  

Pourquoi réduire ses déchets 

A en croire un nouveau rapport publié en août par des chercheurs internationaux sur les risques dus à la pollution aux énergies fossiles, il est plus que temps d’adopter le zéro déchet ! Dans ce rapport trajectoires of the earth system in the anthropocene, les chercheurs expliquent que lorsque la Terre aura franchi une température supérieure à 2 degrés en comparaison à la période préindustrielle, un point de rupture sera franchi.  Le 1er août 2018 a d’ailleurs marqué le jour où l’humanité a dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut produire en un an.

zero dechet design

Notre empreinte sur l’environnement est telle que nous avons une incidence sur la température du globe, sur l’extinction des espèces et l’acidification des océans. Nous sommes en train d’entrer dans l’Anthropocène autrement dit le nouvel âge des humains. Alors que 519 kilos de déchets sont produits par personnes et par an en France, nous avons tous la possibilité de réduire cet impact. Notre quantité de déchets a d’ailleurs doublé en quarante ans car nos habitudes ont changé. Sacs en plastiques, gobelets jetables, capsules de café, ce bilan est insoutenable pour la planète. Nous consommons beaucoup trop d’objets à usage unique.

Adopter le zéro déchet permet de réduire au maximum la quantité de déchets que nous produisons au quotidien. Lorsque l’on commence à s’intéresser au zéro déchet, on a le sentiment d’agir et de trouver des solutions pour éviter cette catastrophe écologique. On se sent également plus léger car on simplifie notre vie et on s’encombre beaucoup moins. Cela nous permet de nous focaliser sur les choses essentielles. En France, seuls 26% des déchets plastiques sont recyclés. Toutefois, pour beaucoup au lieu de recycler les déchets plastiques, ils préfèrent ne pas en produire du tout. Avec un peu d’organisation et d’attention, il n’est pas si compliqué qu’il n’y paraît de s’engager en mettant en place de nouvelles habitudes.

Le style de vie de Béa Johnson

zero-dechet-bea-johnson

Béa Johnson est devenue la pionnière du zéro déchet. Alors que ce terme était davantage utilisé pour les entreprises, Béa l’a démocratisé en l’utilisant dans sa vie au quotidien. En 2009, en pleine crise, le mari de Béa Johnson perd son emploi. Alors qu’ils vivent dans une banlieue chic de San Francisco, ils doivent se remettre en question. Ils vendent leur immense demeure et leur 4X4 pour adopter un style de vie minimaliste respectueux de l’environnement et ainsi pouvoir faire des économies. Ils embrassent la simplicité volontaire et adopte le zéro déchet. Ils ont considérablement réduit le nombre d’objets qu’ils possèdent. Béa vit selon 5 règles dans l’ordre suivant : elle refuse tout ce dont elle n’a pas besoin, elle réduit au maximum les emballages, elle réutilise et achète de seconde main, elle recycle et elle composte le reste. Son blog sur lequel elle publie ses astuces pour simplifier sa vie fait de nombreux adeptes. Son style de vie a été repris par tous les médias américains et internationaux.

1. Refuser ce dont on n’a pas besoin 

clothes hanging in closet with hat

Savoir refuser ce dont nous n’avons pas besoin est la première étape vers le zéro déchet. Ainsi, nous achetons uniquement le nécessaire. Pas facile, vous me direz! C’est certainement une habitude à avoir. On évite ainsi d’acheter des objets ou des vêtements en surplus à chaque fois que l’on fait ses courses. L’idée est de remplacer uniquement ce qui est abîmé. Une autre façon de refuser ce dont on a pas besoin est de refuser les objets jetables et amener vos propres objets durables: mug, gourde, cabas, etc. Par exemple, vous pouvez refuser les sachets en plastique et les remplacer par un tote bag. Vous pouvez refuser un mug en plastique ou un gobelet lorsque vous achetez votre café par exemple et les remplacer par un mug à emporter ou une gourde en acier inoxydable. Vous pouvez également refuser des mouchoirs en papier et les remplacer par des mouchoirs en tissu, ou des cotons pour se démaquiller par des cotons lavables en tissu. Refuser ce dont on a pas besoin, c’est aussi faire un tri dans toutes ses affaires et donner ce que l’on utilise pas. C’est aussi pouvoir réduire le nombre d’objets que l’on possède: vêtements, livres, objets de cuisine ou décorations.

2. Réduire les emballages et les produits

magasin en vrac

La première chose pour adopter le zéro déchet est de réfléchir à tous les emballages que l’on utilise au quotidien. Pour cela, on peut simplement regarder dans ses placards ou sa poubelle. Ce peut être les emballages des courses qui recouvrent les légumes, les biscuits ou le sucre. Généralement, tout est emballé dans des sachets ou films plastiques. Il faut donc veiller à réduire au maximum ces emballages et opter pour un emballage en verre ou en carton qu’il est possible de réutiliser ou de recycler. Vous pouvez par exemple, faire vos courses au marché ou au magasin bio et prendre avec vous des sacs en tissu dans lesquels vous pourrez directement mettre vos ingrédients. Les magasins bio ont cet avantage d’avoir un rayon en vrac et de bonne qualité. Une fois à la maison, vous pouvez mettre vos féculents, vos graines et autres denrées dans vos pots en verre. Par ailleurs, le verre est beaucoup plus sain pour la santé car il ne contient pas de phthalates ou de bisphénol qui peuvent être retrouvés dans le plastique par exemple. Vous pouvez également réduire le type d’aliments que vous achetez et avoir dans vos placards un seul type de riz ou de pâte pour ne pas multiplier les achats. Vous pouvez également réduire le nombre de produits ménagers que vous achetez.

3. Réutiliser et acheter de seconde main

reutiliser-zero-dechet

Le zéro déchet, c’est aussi une approche visant à réduire l’utilisation des ressources et des matières premières. Car lorsque l’on achète un objet neuf, on sait qu’il a été réalisé à partir de ressources épuisables. De plus en plus d’objets du quotidien sont jetable aujourd’hui : les mouchoirs, les boites à repas, les rasoirs et même les vêtements. Nous sommes amenés à consommer et beaucoup d’objets ont donc une durée de vie très courte. L’impact du tout jetable est que nous générons énormément  de déchets au quotidien sans vraiment nous en rendre compte. Nous pouvons réfléchir à acheter des objets durables afin de les réutiliser. Ce peut être l’exemple de la suppression du papier essuie-tout que l’on remplacer par des serviettes en tissu ou une éponge selon les besoin. Pour la salle de bain, il est possible d’opter pour un savon solide avec lequel vous ferez plus de lavage qu’un gel douche. Nous pouvons également investir dans un rasoir de sécurité, remplacer les cotons par des cotons lavables et les cotons tiges par un oriculi. Nous pouvons également penser à acheter de seconde main. Pourquoi ne pas acheter son vélo, un meuble ou un livre d’occasion. Cela est beaucoup plus économique et permet de réutiliser un objet dont une autre personne n’a plus besoin. Acheter de seconde main permet de donner une seconde vie à ces objets. Faites- un tour dans les brocantes, sur Le Bon Coin ou Vinted pour les vêtements pour cela.

4. Recycler

recycler le verre

Tout ce qui n’est pas possible de refuser, de réduire ou de réutiliser peut être recyclé. Pensez à acheter essentiellement dans des contenant en verre car ce matériau est recyclable à l’infini. Vous pouvez également acheter certains objets dans du carton plutôt qu’un film plastique si vous ne pouvez pas l’obtenir en vrac et recycler ainsi le carton. Si vous n’avez pas la possibilité de recycler directement dans vos poubelles, il est possible de trouver des stations de tri près des centres commerciaux. Pensez également à recycler les ampoules, les cartouches d’imprimante, les piles usagées ainsi que vos vieux téléphones ou appareils électroménagers qui sont désormais repris par le distributeur.

5. Composter 

Composter zéro déchet

Tout ce qui est déchet organiques peut être composté qu’il s’agisse des pelures de pommes, de carottes, les noyaux, marre de café, coquilles d’oeuf ou les restes. Une option est d’installer un composteur classique que vous pouvez mettre dans votre jardin. Utilisez ensuite ce compost afin de nourrir votre potager ainsi que vos plantes. Ajoutez des vers dans votre compost qui vont aider à décomposer les déchets. Si vous habitez en appartement, vous pouvez opter pour le lombricomposteur que vous pouvez mettre sur le balcon. Ces déchets ne passent plus par les usines de traitement des ordures et retournent directement à la terre. Si votre compost est trop humide, pensez à ajouter un élément sec tel que de l’herbe séchée qui va absorber l’humidité.

Vous pouvez également lire notre article 10 des villes les plus écologiques et durables pour découvrir ces villes qui encouragent leurs habitants à opter pour un style de vie respectueux de l’environnement qui peut également nous servir d’inspiration.

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Lifestyle afin de découvrir d’autres façons de vivre.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires quelles sont vos astuces pour aller vers le zéro déchet. 

Publicités

9 commentaires sur “Zéro déchet: comment s’y mettre pour de bon?

  1. J’essaie moins même de faire de moins en moins de déchets mais j’avoue que c’est pas évident tous les jours. Hier, je me suis acheté une carafe filtrante pour ne plus acheter de bouteilles d’eau, je n’utilise plus de coton jetable également.

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui ce n’est pas si facile, je suis d’accord. Les bouteilles d’eau sont vraiment ce que je recycle le plus et j’aimerais également passer à un autre système pour limiter le plastique. Es-tu contente de ta carafe filtrante et de la qualité de l’eau? Belle journée à toi!

      J'aime

    1. Merci Colette pour ce petit mot, c’est super! J’apporte mes petits sacs en tissu au magasin et j’ai donc moins besoin de recycler. Je suis étonnée de ne pas avoir de poubelles de tri, nous faisons donc le tri nous-même et l’apportons à une station de tri près de chez nous. Belle journée 🙂

      J'aime

    1. Oui c’est vrai que cela demande un peu plus d’efforts, j’essaie de mon côté de ne pas oublier mes cabas et mes sacs en tissu 🙂 et certains produits sont plus difficiles à trouver en vrac..

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.