Nos vies n’ont pas besoin de suivre un schéma

A l’approche de la trentaine, nous avons l’impression que le temps nous est compté. Nous devons être arrivés à un certain point dans nos vies: s’être accompli au travail, s’être marié, avoir une maison et avoir un premier enfant. La pression de la société, de la famille et parfois des amis peut être rude. Pourtant, nos vies n’ont pas besoin de suivre un schéma précis pour que nous nous sentions bien dans notre tête.

La pression de la société 

Sommes-nous si loin des films de Pagnol? Dans La fille du puisatier, on réalise le poids de la société et du peu de liberté de la femme dans les années 40. Dans le film, on comprend très vite que tout doit rester à sa place, les femmes suivant un schéma bien précis et traditionnel. Dans le cas inverse, elles seront chassées de leur famille et accusées de leur faire un déshonneur. Mais quels progrès avons-nous réellement accompli ces soixante-dix dernières années?

Lacher la pression de l ageMalheureusement, même en 2018 il y a encore tant de pressions venant de la société à surmonter. L’une d’elles étant qu’une femme devrait avoir accompli certaines choses avant un certain âge. Ce schéma incluant le mariage et le début d’une famille avant l’âge de trente ans. 7 femmes sur 10 ressentent d’ailleurs la pression d’être une femme parfaite. Pourtant, vouloir être la mère parfaite, la femme parfaite, l’amie parfaite, ce à quoi s’ajoute la pression de réussir, nous poussent parfois au burn-out.

Dans notre société contemporaine, les femmes ressentent de plus en plus cette pression de devoir gérer de front leur carrière mais aussi leur vie de famille. Elles font des études de plus en plus longues et occupent des postes à plus hautes responsabilités que leurs mères. Beaucoup de femmes ne se sentent d’ailleurs pas prêtes à avoir une famille avant d’avoir atteint une certaine reconnaissance professionnelle. Mais elles ont le sentiment que l’on attend d’elles qu’elles réussissent dans tous les domaines. Les femmes qui approchent la trentaine et qui ne sont pas en couple ou n’ont pas d’enfant vivent parfois très mal la situation.

Ce choix cornélien 

Dans la vingtaine, nous nous focalisons généralement sur notre éducation encouragé par notre famille. Pour la plupart d’entre nous, nous planifions de nous marier vers la fin de notre vingtaine. Pour le moment, nous essayons d’obtenir une certaine reconnaissance professionnelle en nous focalisant uniquement sur nous-même et c’est déjà beaucoup.

Jusqu’à l’arrivée des 30 ans, on se trouve généralement dans une période plutôt heureuse de la vie, pendant laquelle nous travaillons activement, nous sortons avec nos amis et nous partageons notre vie avec celui que nous pensons peut-être épouser un jour. Aucun nuage à l’horizon, tout semble parfait!

femme enceinte nature

Arrive ensuite généralement une phase de pression sociale et d’anxiété. Beaucoup de femmes connaissent une période stressante car elles ont l’impression de ne pas avoir le droit à l’erreur. Submergées par les pressions sociales, elles essaient de combiner vie professionnelle et vie de famille. A la trentaine, beaucoup se retrouvent dans l’obligation de ralentir le rythme et de renoncer parfois à une réussite professionnelle. Même si les jeunes femmes sont très bien placées à la sortie de l’école pour obtenir des promotions, elles commencent à perdre de la vitesse à la trentaine.

femme enceinte

Autour du globe, les femmes partagent des expériences très proches, elles ont le sentiment d’avoir un délai imparti pour se réaliser en quelque sorte. Lorsqu’arrivé un certain âge, si une femme n’a pas d’enfant, cela intrigue son entourage. En Asie, seules 2 femmes sur 10 se sentent à l’aise avec l’idée de vieillir. Il existe beaucoup de pression de la famille, des amis, de la société pour réussir ses études, trouver un compagnon et ces femmes sont contraintes de se marier avant la fin d’un délai artificiellement créé comme expliquée dans la vidéo ci-dessous. Pour éviter de décevoir leurs parents, des jeunes femmes asiatiques acceptent de se rendre au « marché du mariage » où elles trouveront, grâce à une annonce, un homme à épouser. Ces femmes sont appelées communément Sheng Nu (les femmes laissées pour compte).

Combien de femmes européennes, américaines, africaines ou asiatiques ont tout accéléré la trentaine approchant? Elles se sont mariées rapidement et ont enchaîné pour accueillir leur premier bébé. Alors que l’espérance de vie augmente, pourquoi nous sentons-nous obligés de réaliser certaines étapes dans un délai inventé par la société?

« Ne laissons pas la pression sociale dicter notre avenir ».

Lâcher la pression de l’âge

Partage-t-on les mêmes rêves? Qu’est-il attendu de nous? A travers les yeux de qui nous voyons-nous? Avons-nous un plan précis que nous devons suivre? Si nous n’avons pas coché toutes les bonnes cases, valons-nous moins après trente ans? Ou les choses peuvent-elles être différentes? Peut-on décider pour nous-même qui nous sommes et qui nous souhaitons être? Qu’est-ce qui est vraiment important dans la vie? Pouvons-nous changer notre destin en changeant notre façon de penser? Nous sommes bien plus que notre âge, alors ne laissons pas les autres nous étiqueter une date d’expiration.

la pression de lage

Nous vivons dans un monde où l’âge a une grande importance et tout particulièrement en France. Combien de fois avons-nous entendu « tu ne fais pas ton âge » ou « tu n’as plus l’âge de faire ça » à ne plus savoir ce qui est acceptable ou non. Nous sommes toujours focalisés sur cet âge biologique qui est souvent une barrière à notre liberté.

Malheureusement, il y a encore beaucoup de pression venant de la société à surmonter. Les femmes qui se sont mariées au milieu de la vingtaine et qui à l’approche de la quarantaine souhaitent divorcer se sentent perdues. Elles ont l’impression d’avoir loupé le coach et qu’elles sont finies aux yeux de la société. Beaucoup lui rappelleront que l’horloge biologique tourne et qu’il est plus compliqué de tomber enceinte après 35 ans.  A nous de faire l’effort avec les générations qui suivent de ne pas générer ces inquiétudes et de laisser avancer nos enfants dans la vie comme ils l’entendent. Nous devons les encourager à faire moins attention à leur âge, au délai imparti et à se concentrer davantage sur leur qualité de vie ainsi que leur bonheur. 

Ne laissons plus notre âge nous définir. Les mentalités changent de plus en plus, et cela semble aujourd’hui désuet de penser que parce que nous atteignons un certain âge, nous devons passer à une autre étape, que nous ne devons plus sortir nous amuser ou faire quelque chose d’inattendu. Pensez à ce marathonien de 101 ans ou à cette étudiante de 87 ans. Ainsi rangeons notre crème anti-ride et commençons à vivre! Peu importe notre âge, réfléchissons à ce que nous voulons accomplir dans notre vie.

jeunes femmes

Trente ou quarante ans n’est juste qu’un âge, pas un marqueur pour tel ou tel succès. Nous avons le temps de devenir la personne que nous souhaitons être et de nous façonner sans avoir le besoin de tout réaliser avant l’âge de trente ans. Il y aura toujours des périodes dans nos vies où les choses n’iront pas comme nous l’avions planifié et ce n’est pas grave. C’est tout à fait normal de connaître des périodes de doutes et de devoir relever certains challenges.

En tant qu’être humain, nous devons penser à vivre l’instant présent et à être tout simplement. Soyons attentionnés envers nous-même, soyons en paix avec le monde, soyons capables de lâcher prise. Retrouvez à ce sujet notre article inquiet de vieillir? Vraiment vous ne devriez pas…

Définissez vous-même votre vie

Nous n’avons pas besoin de nous définir par notre relation de couple, par notre travail, par notre famille mais par qui nous sommes vraiment. Indépendamment de tout le reste, réfléchissons à ce qui nous anime dans la vie. A nous de prendre la décision de faire ce que nous souhaitons lorsque nous sommes prêts et non parce que nous sentons que nous devons le faire pour satisfaire un ensemble de normes ou de traditions.

femme independante

Les femmes ont également besoin d’atteindre leurs objectifs personnels. Pour connaître un bien-être durable dans sa vie, il est d’ailleurs essentiel d’orienter ses pensées et ses actions vers des buts qui sont significatifs pour nous-même et en lesquels nous croyons. Que ce soit de s’engager dans une activité qui nous ressemble ou une action que l’on veut défendre à tout prix, pensons à nous développer personnellement tout au long de notre vie.

Dessinez votre vie pour qu’elle vous apporte de la joie. Cela peut sembler assez simple mais peu de personnes réfléchissent un instant comment ils vivent leur vie et s’ils l’apprécient vraiment. Un bon conseil peut être d’écrire chaque jour ce que vous avez fait dans votre journée et d’évaluer comment vous vous sentez pour chaque activité. En consacrant rien qu’une heure de votre journée à une activité qui vous comble de bonheur, que ce soit passer du temps avec des amis, lire ou jouer de la musique, vous augmenterez votre niveau de bonheur dans votre vie. 

Never stop dreaming

L’année 2018 n’a jamais été aussi importante pour les femmes notamment avec, au Festival de Cannes, la prise de parole des femmes victimes de harcèlement et l’engagement de nombreuses actrices pour l’égalité salariale. Le mariage du prince Harry et de Meghan, qui a 36 ans, va peut-être également faire changer quelques mentalités concernant l’âge auquel il est préférable se marier ou d’avoir une famille.

Devenir mère est pour beaucoup l’accomplissement d’une vie mais pour certaines femmes, il existe bien d’autres façons de s’épanouir personnellement. A nous de prendre notre destiné en main et de choisir ce que nous souhaitons et à quel moment. Malgré cette pression sous-jacente d’être ce que les autres veulent que l’on soit, afin de pouvoir eux-mêmes se rassurer que vous soyez enfin placés dans une de ces cases, la réalité est que nous sommes en charge de notre propre bonheur. 

A nous de décider de ne plus être triste pour ce que la vie ne nous offre pas, mais de nous réjouir de ce qu’elle nous offre déjà. A nous d’être heureux de vivre notre vie selon notre propre agenda, exactement comment nous voulions que cela se passe. Il n’est jamais trop tard pour commencer à faire ce que vous aimez dans la vie et être ce que vous voulez être. Voici une idée des choses que vous pourriez faire et la liste est loin d’être finie!

organisation-la-liste-de-tout-ce-que-je-voudrais-faire-dans-ma-vie-ma-bucket-list-2019-1

Ainsi, que ce soit le fait que vos amis se marient, que votre collègue ait obtenu un emploi impressionnant, relâchez cette pression incessante en vous consacrant à vous-même et sans vous comparer sans cesse aux autres (et oui cela est assez difficile). Quelque soit votre âge, recherchez votre passion, vos aspirations et ce pour quoi vous êtes fait. N’ayez plus peur de ressentir le jugement de votre entourage.

A nous de définir nos priorités sans laisser personne d’autres nous influencer. Que notre souhait à la trentaine, à la quarantaine ou à la cinquantaine soit de voyager en solo, de vivre sur un bateau, de déménager en Nouvelle-Zélande, de se marier sur la plage ou de changer de métier, partons à l’aventure et explorons le monde. A vous, d’écrire votre propre timeline! 

organisation-la-liste-de-tout-ce-que-je-voudrais-faire-dans-ma-vie-ma-bucket-list-2019.jpg

A nous de créer notre propre version du bonheur et de recommencer. La seule chose qui nous retient pour nous accomplir, sont ces délais et ce schéma de vie que nous nous sommes imposés au lieu d’apprécier pleinement notre vie et de découvrir qui nous sommes véritablement afin de faire enfin entrer le vrai bonheur dans notre vie. 

Le coin lecture ♥

La liste de tout ce que je voudrais faire dans ma vie

La liste de tout ce que je voudrais faire dans ma vie

Ces femmes qui pensent trop, auteur Suson Nolen-Hoeksemo

Ces femmes qui pensent trop

Celle qui a dit Fuck, auteurs Anne-Sophie Lesage et Fanny Lesage

Celle qui a dit Fuck

Imparfaits, libres et heureux, auteur Christophe André

Imparfaits libres et heureux

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Sagesse afin de vivre plus sereinement.

Et vous, que pensez-vous de ces schémas de vie? Que faites-vous pour éviter de les suivre? N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires ci-dessous. 

Laissez vos reves etres plus grands que vos peurs.png

Publicités

16 commentaires sur “Nos vies n’ont pas besoin de suivre un schéma

  1. J’ai beaucoup aimé ton article, tu en parles très bien. Ne voulant pas d’enfant je sens une pression de la société avec des « mais tu changeras d’avis… ». Je vais avoir 27 ans et l’on m’a déjà fait remarquer quand je dis que j’ai encore un an d’étude « mais après tu vas travailler ? » comme si quand j’aurai 30 ans il me faudrait être en couple et un travail stable et donc on me sous entend qu’il me reste 3 ans… Je viens de mettre le lien de ton article sur mon article d’aujourd’hui. Bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je me suis lue et relue dans ces lignes… J’approche les 29 ans et tout le monde me dit qu’il serait temps de faire telle ou telle autre chose. Ça me fait peur, ça m’angoisse. J’ai peur d’être une ratée parce que je ne suis pas le même schéma de vie qu’eux.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci Lily pour ton message. Oui je comprends ton sentiment! Notre entourage ne nous encourage pas forcément à prendre le chemin qui est le meilleur pour nous-même. A nous d’y réfléchir et de découvrir qui nous sommes vraiment et ce qui va pleinement nous épanouir dans la vie. Peu importe ces schémas de vie qu’il faudrait suivre, l’important est de faire de qui compte le plus pour nous et de continuer à nous développer quelque soit notre âge. Belle journée!

      Aimé par 2 personnes

    2. Bien au contraire, si tu en prends conscience à ton âge, tu as de la chance car tu as beaucoup de temps pour t’épanouir. Il n’y a que toi qui puisse savoir ce qui est bon pour toi. Moi, j’ai mis bien trop longtemps à le découvrir mais ce n’est pas grave, aujourd’hui je réalise que je peux changer, pas après pas, mais je peux le faire et enfin trouver mon chemin. Bisous 🙂

      Aimé par 2 personnes

  3. Je suis assez d’accord ! Cette pression de « devoir » se réaliser parce que socialement c’est mieux me gonfle. Plus j’approche de la trentaine, plus j’ai l’impression de devoir faire des choses pour prouver que je vais bien et que je suis bien. Alors que ce n’est que MON problème au fond. Arreter avec la pression de l’age, ce serait bien et tu as raison, il n’y a pas de schéma de vie, chacun fait le sien !

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai adoré ton article, la deuxième vie, le vraie, commence quand on réalise qu’on en a qu’une et c’est vrai. mais parfois, il faut un electro-choc qui nous « détruit » afin de renaître de nos cendres pour pouvoir devenir soi. Moi c’est ce qui m’est arrivé et depuis, j’essaye de me construire pour moi. Uniquement pour moi. C’est un gros travail de chaque jour quand on a mon âge mais je le relève ce défi en étant accompagnée, en vous lisant, en écrivant, etc<… Alors merci pour ce rappel, merci pour cet article 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Merci pour cet article tellement réaliste. J’ai vingt-six ans et de partout j’entends des remarques comme « alors, bientôt finies les études ? », « tu commences quand à travailler? », « va falloir penser à ramener un mec à la maison », « tu vis encore chez tes parents ?! », …. ce qui est un brin énervant quand tu ne demandes rien à personnes… J’ai déjà lister ce que je veux faire avant dix ans, je n’avais pas pensé à créer un échéancier, bonne idée !!
    Merci et bonne continuation!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.