Ces choses dont on ne se soucie plus à la trentaine

On pourrait penser que peu de choses ont finalement changé lors de notre passage à la trentaine. Pourtant, sans s’en rendre forcément compte, nous avons évolué. A la trentaine, on ne se soucie plus des mêmes choses qu’avant. La vingtaine est souvent synonyme de déménagements dans une grande ville, de vacances sans fin, de choix douteux, d’incertitudes et de fêtes à répétition. La trentaine semble apporter la stabilité, la connaissance de soi, la liberté, des choix plus affirmés et un goût pour la tranquillité. 

Le passage à la trentaine

La trentaine est souvent décrite comme les meilleures années de la vie. Les centenaires considèrent d’ailleurs que la trentaine est la meilleure décennie de leur vie. Indépendance financière et personnelle et ne se rapprochant pas encore des défis de la quarantaine, la trentaine serait une période de liberté mais aussi de responsabilité.

anniversaire

Le début de la vingtaine est souvent en proie au doute. Tout juste diplômé, nous n’avons pas toujours un avenir bien tracé et nous nous cherchons encore. Il arrive que nous déménagions dans une grande ville pour décrocher ce premier emploi sans vraiment être certain que ce soit ce qui nous plaira. C’est là que nous créons de nouveaux liens et que nous rencontrons des gens de tous les milieux. Malgré les nombreuses soirées arrosées, nous nous inquiétons souvent de ce que sera notre demain. Nous travaillons généralement beaucoup pendant cette période et nous vivons en même temps ces incroyables expériences. Les choix que nous faisons sont-ils les bons? La vingtaine nous permet de faire toutes sortes d’erreurs et d’utiliser ces expériences à la trentaine pour les mettre à profit. Nous avons parfois l’impression de ne pas encore être dans notre véritable vie. Nous imaginons cette future version de notre vie où tout commencerait véritablement.

La trentaine nous donne l’opportunité de développer l’expérience et la sagesse qui nous permettront de connaître une décennie encore plus riche la quarantaine venue. La trentaine est peut être ce terrain fertile. A ce moment, nous nous connaissons mieux, nous avons mis des mots sur nos idées, nos envies et nos convictions. C’est une période pendant laquelle nous souhaitons mettre nos idées en application et vivre pleinement sans plus nous soucier de certaines choses qui nous obsédaient auparavant.

Vivre pour soi-même

La trentaine nous fait réaliser qu’il faut avant tout vivre pour soi-même. Et si je partais une dizaine de jours en Ecosse pour visiter ce pays dont j’ai toujours rêvé. Et si je prenais cette heure pour me relaxer. Et si je bouquinais un instant. Et si je commençais cette formation de plongée. Et si je changeais de travail pour faire quelque chose de manuel. 

vivre pour soi meme

Nous réalisons que nous avançons dans la vie et que nous ne pouvons pas toujours vivre pour répondre aux attentes d’autres personnes. Nous passons une grande partie de notre vie à faire plaisir à nos parents, puis à notre employeur ou à notre entourage. Puis à 30 ans, nous arrivons souvent à nous rendre compte que peu importe ce que les autres pensent de notre vie, nous la vivons pour nous-même avant tout. 

La stabilité 

A la trentaine, nous sommes généralement plus stable que durant la vingtaine. Nous avons généralement un chez nous et avons mis de côté la collocation. Nous avons également ce cocon que nous aimons tant. Beaucoup ont une petite famille et des animaux de compagnie qui nous entourent et nous font beaucoup de bien.

famille

Toutefois, les recherches donnent un avis mitigé quant à la stabilité de la trentaine qui est également marquée par des changements de vie importants. Selon certaines études, le véritable bonheur commencerait à l’âge de 33 ans.

L’épanouissement personnel

Le début et la fin de la trentaine peuvent être marqués par des changements de vie importants. Si vous pensez changer de carrière, déménager dans une nouvelle ville ou changer de compagnon, vous avez plus de chances de le faire lorsque vous êtes sur le point d’avoir 30 ans.

epanouissement personnel

Lorsque l’on entre dans la trentaine, on fait souvent un petit bilan de notre vie afin d’en évaluer notre satisfaction et le sens qu’on lui donne. Nous avons tendance à utiliser les décennies comme des occasions d’évaluer nos trajectoires de vie, et d’y apporter des changements. Une nouvelle décennie a tendance à nous inspirer. Cela ravive notre quête de sens et peut nous amener à entrer dans une nouvelle phase de notre vie.

Chaque décennie connaît sa crise et la trentaine n’est pas une exception. La crise de la trentaine peut être moins connue et elle a tendance à se produire le plus souvent autour de l’âge de 30 ans. Généralement, cette période d’anxiété existentielle et de questionnement est déclenchée par le sentiment d’être coincé dans un travail ou une relation qui ne fonctionne pas pour nous. Il faut également faire face à l’horloge biologique.

Cela donne lieu à un désir de changement, de trouver un plan pour se sortir de cette situation actuelle. Nous avons alors envie de reconstruire notre vie. Cela nous donne l’occasion de réfléchir à ce que nous souhaitons faire véritablement en faisant obstruction à l’avis d’autrui. C’est très certainement une bonne chose de passer par ces différentes phases qui peuvent bien souvent nous amener vers la réalisation de soi.

La liberté

De ce cheminement, nous ressentons ce sentiment de liberté. Nous ne nous soucions plus vraiment de ce que pensent les autres. Alors que l’on passait beaucoup de temps à s’habiller et à se focaliser sur son image, avec l’âge vient la sagesse. Les tendances peuvent aller et venir, mais notre sentiment de liberté ne fait que se renforcer avec le temps. Nous ne nous soucions plus vraiment de ce qu’est le must have en 2018. Grandir signifie avoir une meilleure compréhension des styles qui nous conviennent le mieux et des vêtements dans lesquels nous nous sentons le plus à l’aise.

femme la liberté

Et ceci peut s’appliquer à bien d’autres domaines que ce soit notre style de vie, nos valeurs, nos points de vue ou nos choix. Peut être avez-vous décidé de vivre davantage à l’écoute de la nature. Peut être avez-vous décidé de faire l’école à vos enfants même à l’encontre de ce que disent vos amis et vos proches. Peut-être avez-vous décidé de partir seul faire un road trip ou d’arrêter votre travail à hautes responsabilités pour ouvrir un restaurant bio. Ce souffle de liberté qui arrive avec la trentaine va vous amener à faire un pas en avant et à oser certaines choses dans lesquelles vous ne vous serez peut être pas lancées quelques années plus tôt.

Les vraies amitiés

A la trentaine, nous faisons généralement un tri dans nos amitiés. Nous cherchons bien plus que des amitiés platoniques. Nous nous inquiétons moins du nombre d’amis que nous avons sur les réseaux sociaux mais plus des quatre ou cinq bons amis pour qui nous serions prêts à faire n’importe quoi. C’est également le moment où la vie de chacun évolue, certains vont fonder une famille, d’autres pas. Ces changements vont avoir un impact sur la suite de vos relations. Certaines amitiés vont se perdre, d’autres se renforcer.

amitié

Bien que devenir un ermite ne soit pas strictement conseillé, la trentaine va nous amener à sélectionner davantage les événements et les occasions sociales où passer du temps. Planifiez un week-end entre amis, organiser un dîner ou prendre un café dans la journée, vous allez probablement davantage donner la priorité aux personnes qui sont vraiment importantes pour vous. La bonne nouvelle est que vous serez davantage stimulés par ces sorties qui seront en lien avec vos centres d’intérêts plutôt que d’assister à des événements auxquels vous vous sentez obligés d’aller.

Les comparaisons

Les comparaisons

A la trentaine, nous sommes souvent lassés des comparaisons. Aussi facile que cela puisse être de comparer votre vie aux autres, il est essentiel de se rappeler que nous sommes tous uniques et avons une histoire différente. L’essentiel est devenu pour nous de se concentrer sur nous-même, de nous développer personnellement, de célébrer nos propres réussites et de croire en nous et en nos capacités. La démarche adoptée est beaucoup plus constructive lorsque l’on travaille sur soi et que l’on cherche à s’améliorer soi-même. 

La to-do list

A la trentaine, on n’a probablement plus envie de ce soucier de notre to-do list, vous savez cette petite liste que nous avons en tête sur nos grands objectifs de vie. La vingtaine peut être vue comme une très long liste d’objectifs à cocher. Le diplôme, le voyage autour du monde, le premier emploi, rencontre l’amour, avoir sa première maison, etc. Bien que ce soit fantastique de se focaliser sur ces objectifs, nous devons reconnaître que certaines choses prennent du temps. Gardez à l’esprit qu’il n’y pas de délais réels pour parvenir au bonheur.

to do list

Beaucoup de gens veulent à tout prix atteindre ces objectifs avant la trentaine. Retrouvez notre article nos vies n’ont pas besoin de suivre un schéma à ce sujet. Il se peut que ce premier job soit l’opposé de ce que vous cherchiez et que votre compagnon ne soit pas le bon et de tout recommencer à l’approche de la trentaine. Il est essentiel de prendre le temps de trouver ce qui nous convient le mieux sur le long terme.

Trouver le bonheur

A trente ans, le vrai bonheur ne fait que commencer. Une fois que vous êtes sorti de cette « crise » d’avoir atteint un quart de vie, vous allez probablement ressentir une nouvelle joie de vivre. Un sondage réalisé en 2012 a révélé que 70% des Britanniques âgés de plus de 40 ans déclaraient ne pas être vraiment heureux avant l’âge de 33 ans. De quoi être optimiste!

the best is yet to come

La trentaine est probablement la période où nous croyons en vos valeurs et en nos talents. Certes, nous avons perdu notre innocence, mais nous avons ce sentiment d’espoir et toujours l’énergie et l’enthousiasme de la jeunesse. D’autres sondages montrent que le meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est atteint à l’âge de 34 ans. De plus, un sentiment de contentement arrive à l’âge de 38 ans.

Retrouvez notre article embrasser les imperfections de la vie dans lequel vous trouverez les clés pour vivre une vie parfaitement imparfaite et embrasser chaque nouvelle journée avec sérénité.

Nous vous laissons avec de belles pensées d’amour, de joie et de paix. Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Sagesse afin de vivre plus sereinement.

Et vous, de quoi vous ne vous souciez plus à la trentaine? N’hésitez pas à le partager avec nous dans les commentaires. 

Publicités

8 commentaires sur “Ces choses dont on ne se soucie plus à la trentaine

    1. Merci Ornella pour ton message. Oui je comprends tout à fait ce que tu veux dire! Je reste optimiste grâce au cycle en U, qui montre qu’une dépression survient généralement vers 44 ans, et qu’ensuite le niveau de bonheur augmente après 45 ans probablement parce que nous avons moins de pression et d’attentes de la vie. A cet âge, nous avons des mécanismes internes qui nous permettent d’endurer les passages difficiles de la vie. De plus, à la quarantaine, nous devenons probablement qui nous sommes réellement..

      J'aime

  1. J’ai plus de 40 ans … je peux dire qu’à trente ans, j’avais rencontré l’amour de ma vie… mais que professionnellement, je devais refaire mes preuves après un premier succès, donc, oui; c’était le stress !
    A 40 ans, amour stabilisé, et professionnellement gagné.
    Une étape réalisée.
    Mais, ce que je peux dire, et il s’agit uniquement de mon impression personnelle, c’est que lorsque je vois mes photos de ces années -là, je me dis que j’étais bien plus jolie que je ne me l’imaginais 🙂 je doutais toujours … même si F me disait de douces choses, et … a continué.
    Donc, je me suis – un peu – gâché ces moments-là pour rien !
    Bises et amitiés

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ce partage, de belles étapes franchies! Oui c’est vrai que l’on a tendance à douter lorsque l’on est plus jeune alors que l’on avait tout pour être confiant! Belle journée 🙂

      J'aime

  2. Quel bel article! Je me suis clairement retrouvée en le lisant! Car oui, la trentaine a été la plus belle décennie de ma vie! Je me suis mariée beaucoup trop jeune (24 ans) et divorcée aussi trop jeune (29 ans)! J’étais trop influencée par mon entourage dans la vingtaine…c’était une grave erreur et je n’écoutais pas assez mon cœur et ma conscience! Dans la vingtaine, j’étais endettée, je n’avais pas une  »vraie » carrière, je n’avais pas de bonnes amies, je n’avais jamais voyagé…et la liste pourrait continuer!

    Et arrive la trentaine et tout change et plus particulièrement vers l’âge de 32 ans: je paie ma dette d’étude, je travaille pour une entreprise pour laquelle j’ai toujours voulu travailler, je voyage enfin et je trouve l’amour de ma vie! Maintenant, dans la quarantaine, je suis tout aussi ambitieuse, mais plus réaliste en prenant les choses comme elles viennent, avec un cœur léger, et aussi , sans aucune attente. PS: La trentaine m’a apporter de nombreuses qualités que j’ai développé au file des année dont la résilience, la patience, le sens de l’organisation et aller avec les priorités, mais aussi lâcher prise…

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.