Et si on s’installait à la campagne après le confinement ?

Bloqué depuis un mois dans un petit appartement, la vie à la campagne peut faire rêver. Certains réfléchissaient peut-être déjà à s’éloigner de la ville. Et si ce confinement était le déclic pour déménager enfin ?

Une plus grande liberté

bdr

Même confinés, les Français vivant à la campagne bénéficient d’une plus grande liberté. Certains s’occupent de leurs chevaux sans le risque de croiser une autre âme, d’autres font du vélo dans leur allée ou s’occupent de leur potager en écoutant les oiseaux. La vie à la campagne est synonyme d’espace et de bien-être. Certes, il est plus difficile d’aller chercher son pain mais quoique l’on dise, être confiné au vert, c’est peut-être finalement avoir davantage de temps de profiter de la nature.

Nombreux sont les citadins qui même en travaillant à deux, se retrouvent par obligation dans un appartement sans balcon. Certains regardent des maisons à la campagne au même prix que leur bien actuel. Même si les grandes villes sont attrayantes de par la multitude d’activités, de restaurants et d’animation, beaucoup de Français sont bien décidés à changer de vie une fois le confinement derrière eux. C’est le cas de Stéphane, 34 ans qui réagit dans une interview du Figaro : « C’est une vieille envie que cette crise réactive. Depuis le début du confinement, je me demande ce que je fous là. C’est un ping-pong dans ma tête ». Dans cette capitale qui tourne au ralenti, il estime qu’il a « toujours à peu près la même vie de c…, sauf qu’à côté il n’y a plus tout ce qui fait l’attrait de Paris ».

Retrouver une vie qui a du sens

marche-mon-totem

Dans un marché en Provence, alors qu’il est commun de penser que les commerçants ont peut-être toujours fait ce métier, on découvre que le boulanger travaillait auparavant dans la finance et que le vendeur de fruits et légumes était lui dans la comptabilité mais qu’il en a eu marre des heures à rallonge. Son job était bien payé, certes, mais il n’avait pas de temps pour lui, pour vivre tout simplement. Trop de transport, trop de travail, plus de moments pour déconnecter comme si l’on s’était fait happer par une vie qui ne nous correspond pas. 

Retrouver une activité qui a du sens, c’est peut-être aussi s’éloigner d’un système principalement basé sur des logiques d’argent et savoir remettre l’humain et la nature au cœur de nos préoccupations. On a bien remarqué ces dernières semaines, que notre système était très fragile dès lors que l’humain était affecté. L’après confinement c’est aussi réfléchir aux biens absolument vitaux pour l’homme.

« Il nous faudra répondre à notre véritable vocation, qui n’est pas de produire et de consommer jusqu’à la fin de nos vies, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes ». Pierre Rabhi, l’écrivain, agriculteur et écologiste

Une vie pleine

une-vie-pleine-mon-totem

De nombreux citadins vivent une vie à 200 à l’heure. À peine réveillés, ils sont déjà en retard. Une brosse à dent dans une main, leur smartphone dans l’autre, leur plus grand souhait serait d’allonger le temps. C’est d’ailleurs peut-être le moment de ralentir pour eux et de s’octroyer ces quelques minutes supplémentaires le matin qui leur permettraient de s’asseoir en famille pour déjeuner. Mais pas seulement…

Nature, calme, air pur, vivre à la campagne est très agréable et offre une vie pleine. Alors qu’il peut être difficile de trouver un emploi à la campagne, les nouvelles technologies offrent de nouvelles possibilités. Une opportunité pour éviter les heures perdues dans les transports chaque jour. Ce temps précieux permet de passer plus de temps à faire des activités à l’extérieur. C’est également davantage de temps à passer avec ses enfants, ses animaux et faire ce dont on a le plus envie.

Retrouvez également notre article les effets positifs du confinement. Près de deux milliards de personnes sont confinées dans le monde depuis le début de l’épidémie. Dans une période aussi difficile et alors que de nombreux citoyens luttent contre le virus Covid-19, le ralentissement de l’économie et les mesures de confinement permettent d’observer certains effets positifs sur la planète.

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Lifestyle afin de découvrir d’autres façons de vivre.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires ce que vous pensez de  la vie à la campagne et si vous y songez après le confinement. 

2 commentaires sur “Et si on s’installait à la campagne après le confinement ?

  1. Je suis tout à fait d’accord. Le confinement, cette maladie soudaine nous font revenir aux essentiels. Je reverrai bien d’une vie à la campagne en ce moment et les solutions de télétravail devraient rendre cela accessible au plus grand nombre si les entreprises suivent. Cela ferait du bien à la planète et à l’homme !

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois que tout le monde en rêve mais peu peuvent changer de vie comme ça, on est tous enchainés par un travail, un crédit, des enfants scolarisés, bref les obstacles sont bien réels.
    Moi j’ai pu changer de vie et travailler que 6 mois dans l’année et profiter de la vie, reprendre la randonnée entre autres, il y a pas si longtemps, après que mes enfants soient autonomes, mais il faut accepter moins de revenus et accepter de moins consommer, faire tout durer, la voiture et le reste, mais la qualité de vie est tout autre

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.