TOP

Rob Greenfield cultive et se nourrit à 100% de sa nourriture

Dans un quartier résidentiel d’Orlando en Floride aux Etats-Unis, Rob Greenfield, un américain a décidé de vivre autrement. Devenu militant écolo, il s’est éloigné des fastfoods et des supermarchés. Loin de la société de consommation, Rob a décidé de cultiver et de se nourrir exclusivement de sa nourriture pendant une année entière. Rob inspire des milliers de personnes partout dans le monde. Un demi million d’abonnés suit ses aventures sur les réseaux sociaux.

Créer son potager

En 2016, Rob Greenfield récupérait des fruits et légumes intacts dans les poubelles des supermarchés aux Etats-Unis. Aujourd’hui, il a créé plusieurs potagers dans les jardins de son voisinage où poussent une multitude de fruits et de légumes. Il change ainsi la vie de son quartier en cultivant gratuitement des jardins potagers et en offrant les fruits et légumes. Alors que la Floride est en train de vivre l’un des ouragans les plus dévastateurs en lien avec le dérèglement climatique, Rob propose des solutions simples et essaie ainsi de changer le monde.

En novembre 2018, Rob parvient à manger son premier repas 100% de son potager. On y trouve, entre autres, du moringa, une plante pleine de protéine, du katuk, un légume-feuille aux multiples bienfaits, des épinards, de la papaye, du basilic, de l’origan de l’hibiscus, de la mangue, des noix de coco et du poivron rouge.

Vivre simplement

Rob a créé une petite maison en bois de 10 m2 avec un lit, un bureau, un garde-manger, quelques livres. Cet écolo a gardé le minimum pour se vêtir avec quelques t-shirts et quelques shorts. Adepte de la simplicité volontaire, il est minimaliste et aime que les choses restent simples. Rob a d’ailleurs laissé derrière tout ce qui était superflu dans la vie. Pour lui, cela n’est pas nécessaire et pas utile pour accomplir de grandes choses. Son mantra est « Soi le changement que tu veux voir dans le monde » de Gandhi.

« Vivre simplement, c’est la seule manière de vivre pour moi. Je ne trouve pas ça juste de posséder trop alors que tant de gens dans le monde ne possède rien dans le monde. » Rob Greenfield.

Simplifier sa vie lui a permis d’être libre et de faire ce qu’il aime au lieu de gagner de l’argent pour acheter des choses dont il n’a pas besoin. Rob ne dépense plus beaucoup d’argent. Il n’a pas de loyer, de charges, de compte bancaire et pas de travail rémunéré.

Le projet trash me

Rob Greenfield s’est fait connaître en 2016 avec son projet « trash me« . Dans une vidéo, il porte une tenue composée de sacs poubelles transparents dans lesquels il remplit tous les déchets générés par un américain moyen pendant un mois. Cela représentait deux kilos de déchets par jour et par personne.

« Pourquoi j’ai fait ça? Parce que les déchets on n’y pense jamais. On ne les voit jamais. On jette tout dans des poubelles et on n’y pense plus. Et moi, je voudrais savoir de quoi j’aurai l’air si je portais sur mois tous les déchets que je crée pendant un mois. » Rob Greenfield.

Pendant ce projet, il marchait dans les rues de New-York avec des déchets sur lui. Il allait dans le métro, Time Square et soudain les gens comprenaient. Le projet est actuellement repris en France par Elise Lucet pour Envoyé Spécial. Aux États-Unis, cette initiative a été dupliquée par des enfants des écoles primaires jusqu’aux militants et par des citoyens de tous les jours dans plusieurs pays du monde.

Il dénonce le gâchis alimentaire

Rob Greenfield est également allé dans les bennes des supermarchés américains pour dénoncer le gaspillage alimentaire. Des tomates, des bananes, du pain, des melons, de l’eau, des salades et des sandwichs. De nombreuses denrées non périmées sont jetées chaque jour. Selon Rob Greenfield, aux Etats-Unis, les américains jettent la moitié de ce qu’ils produisent. Pourtant, un américain sur sept ne mange pas à sa faim.

Les photos de nourriture de Rob ont été partagé et imité partout dans le monde. En 2020, il partira en tournée mondiale pour inspirer et impulser le changement que nous devons voir dans le monde. Il présentera ses nombreuses solutions à nos problèmes environnementaux mondiaux.

Pour Rob Greenfield, il est important d’agir localement tout en ayant des répercussions globales. Pour lui, il est important d’agir sans attendre que les gouvernements ou les entreprises changent. Le changement est finalement entre nos mains et nous permet de rester fort et d’être un exemple positif.

Retrouvez notre article changer de vie, osez l’aventure. Nous sommes nombreux à aspirer changer de vie. Alors que nous ne nous épanouissons plus dans le métro, boulot, dodo, nous souhaitons faire autre chose et donner du sens à notre existence. Qui n’a jamais rêvé d’une envie d’ailleurs ou de tout simplement trouver sa place? Nous avons parfois l’impression de voir notre vie passer sans pouvoir rien y changer. Pourtant, nous pouvons décider de changer de vie et réussir le pari.

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Inspiration qui pourrait vous donner de nouvelles idées!

Et vous, pensez-vous pouvoir vivre de votre propre potager? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous!

%d blogueurs aiment cette page :