Et si on se mettait au zéro déchet à la rentrée?

Vous êtes-vous déjà demandé que devenaient les bouteilles d’eau et les gels douche en plastique après leur utilisation? Environ 25 millions de bouteilles en plastique sont utilisées chaque jour en France. De plus, 39% des déchets plastiques sont enfouis. Pourtant, une bouteille en plastique met 1000 ans à disparaître. Si tous les hommes vivaient comme un Français, nous aurions besoin de 3 planètes pour vivre. Alors à la rentrée, pourquoi ne pas reconsidérer nos besoins et adopter une nouvelle manière de consommer ?

Le zéro déchet, un véritable mode de vie

zero-dechet-mon-totem

Le mode de vie zéro déchet est une tendance adoptée par de plus en plus de personnes pour lutter contre la pollution de notre environnement. Même s’il est difficile de parvenir à l’idéal du zéro déchet, ce facteur de motivation permet de réduire la quantité de déchets produits à son maximum. L’objectif du zéro déchet est de réaliser un cycle de vie des ressources sans qu’aucune poubelle ne soit envoyée à la décharge ou à l’incinérateur. En adoptant le mode de vie «zéro déchet», les consommateurs peuvent économiser de l’argent et développer un mode de vie sain car ils n’achètent que ce qui est nécessaire. Le but étant d’introduire une réflexion avant l’achat : d’où vient il ? Puis je l’acheter d’occasion ? Une version sans emballage est elle possible ? etc.. Entre autres, ils améliorent leur régime alimentaire, et optent le plus possible pour la marche et le vélo comme moyens de transport.

« Ce n’est pas parce que l’on ne peut pas tout faire qu’il ne faut rien faire. » ZoEssentiels

Le mode de vie zéro déchet ne consiste pas seulement à manger sainement et à se séparer des affaires en plastique. C’est aussi adopter une approche plus réfléchie et minimaliste de la vie en général. Le zéro déchet est un bon moyen d’adopter un mode de vie durable en allongeant la durée de vie des produits que nous utilisons. Ce mode de vie permet de réduire considérablement la pollution de l’environnement, de lutter contre le réchauffement de la planète, de réduire le fardeau des décharges et des incinérateurs et de réduire son empreinte environnementale.

Des principes simples

Pour Béa Johnson, l’ambassadrice du zéro déchet, cinq principes définissent le mode de vie zéro déchet : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter.Béa a commencé son parcours zéro déchet en 2006 après avoir déménagé de la banlieue à la ville, obligeant sa famille à stocker la majorité de leurs biens et à ne plus avoir que ce dont elle avait besoin. Elle explique : « Lorsque nous avons trouvé la bonne maison, nous avons tout récupéré et constaté que 80% des effets personnels que nous avions stockés ne nous avaient même pas manqué ».

« Le zéro déchet a pour objectif d’éliminer autant de déchets ménagers que possible. En fin de compte, cela se traduit par une vie simple et plus riche, basée sur l’expérience plutôt que sur les choses. » Bea Johnson, blogueur et auteur du livre à succès Zero Waste Home.

1. Refuser

Pour Béa, ce mode de vie débute en modifiant le comportement que l’on a à l’extérieur. Pour embrasser ce style de vie, il est nécessaire de pouvoir refuser des objets et de ne pas les ramener chez soi.Par exemple, cela peut être de réfléchir à deux fois en prenant un stylo offert à une conférence ou de ne pas acheter de façon impulsive un objet en réalisant que l’on n’en a finalement pas vraiment besoin de retour chez soi.

2. Réduire

Pour réduire au maximum ses déchets, il suffit d’acheter que les produits nécessaires et d’éliminer l’utilisation de produits à usage unique. Par exemple, évitez d’acheter des savons et des shampooings en bouteille et privilégiez le savon solide. Privilégiez les produits à longue durée de vie et réparables en utilisant des matériaux recyclésainsi qu’un emballage minimal et recyclable afin d’éliminer progressivement les déchets.

3. Réutiliser

Il s’agit ensuite de réutiliser les objets et de remplacer les produits jetables. Pensez par exemple à apporter avec vous des cabas pour faire vos courses à l’épicerie. Remplacez les mouchoirs et les serviettes en papier par du tissu.Remplacer les bouteilles d’eau en plastique par une gourde. Remplacez la paille jetable par une paille réutilisable. Remplacez la couche jetable par une couche réutilisable. Etc.

4. Recycler

La collecte séparée est une stratégie permettant de catégoriser différents composants, tels que les matériaux recyclables, les déchets alimentaires, etc., pour atteindre un cycle de vie des ressources et un taux de recyclage élevés.D’autre part, la réduction des déchets résiduels consiste à éliminer progressivement les déchets non recyclables et réutilisables.

5. Composter

Composter permet de réduire ses déchets d’un tiers. Vous pourrez y mettre épluchures de fruits et de légumes ainsi que les marcs de café, les coquilles d’oeufs (se décomposent plus lentement), le pain humidifié ou encore les cendres. Vous obtiendrez après plusieurs mois un bel engraispour préparer votre terre avant d’autres plantations.

ZoEssentiels, une boutique zéro déchet en ligne

Trouver les produits et le matériel nécessaire pour faire ses premiers pas vers le zéro déchet n’est pas toujours simple. Même si beaucoup de marques se tournent vers le bio, elles ne proposent que rarement des packaging plus écologiques. Céréales, coton tiges, savons sont généralement emballés. La boutique en ligne zéro déchet ZoEssentiels, propose de nombreux articles zéro déchet des produits d’entretien à la salle de bain en passant par l’hygiène intime. Vous y trouverez des gourdes, des pots pour y mettre de la nourriture, des lingettes démaquillantes lavables, des Tawashi pour le ménage, de l’essuie-tout lavable, du maquillage naturel, des pochettes pour le goûter, des couvres plats, etc…

Savon et shampoing solides Savonnerie Buissonnière - Zoessentielle
Savon et shampoing solides Savonnerie Buissonnière – ZoEssentiels.com

« ZoEssentiels est née en même temps que ma première fille en 2016. J’ai pris conscience à ce moment là de l’état de la planète. Beaucoup disent que les gestes individuels ne sont pas suffisants. Je suis bien d’accord avec eux mais cela donne l’impression que nous ne devons pas agir individuellement…

ZoEssentiels.com est née de l’envie de trouver sur un seul site internet tout ce dont on a besoin pour s’équiper au quotidien afin de consommer différemment : gourdes, articles en tissus pour passer du jetable au durable, bee’s wrap, perles de céramiques, maquillage naturel, etc… en individuel ou en box.

Je suis devenue anxieuse du devenir de la planète pour mes enfants tout en gardant l’espoir d’un réveil planétaire ! Agissons au quotidien pour faire changer les choses. Si nous n’y arrivons pas, nous aurons au moins essayé. » Aurélie Audat Da Costa, fondatrice de ZoEssentiels.com.

ZoEssentiels propose des kits clés en main. Celui pour la vaisselle comprend une brosse vaisselle en fibre d’agave, une recharge, une brosse casserole fibre qui ne raye pas et un savon de Marseille Le Sérail de 400 g. La box savon zéro déchet se compose d’un savon et d’un shampoing solide ou de deux savons pour la peau délicate de bébé. Pour Aurélie Audat Da Costa, fondatrice de ZoEssentiels, « il est important de comprendre que chaque geste compte ». La marque s’attache à proposer des produits durables et de qualité permettant de réduire le plus facilement possible notre impact sur l’environnement.

Relevez le challenge zéro déchet

Selon la CNIID, le centre national d’information indépendante sur les déchets, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères par an.Une étude publiée en 2017 dans la revue scientifique Science Advancesa révélé que pas moins de 91% du plastique dans le monde n’est pas recyclé et environ 79% se retrouvent dans des sites d’enfouissement ou dans d’autres secteurs de l’environnement. Selon les chercheurs, si les taux de recyclage et de consommation se maintiennent, environ 12 000 tonnes de déchets plastiques encombreront les sites d’enfouissement d’ici 2050.

Pendant sept jours, essayez de vivre avec le moins de déchets possible!  

Si pendant vos vacances d’été, vous vous êtes senti(e)s coupable à chaque fois que vous preniez une timbale, des fourchettes ou des pailles en plastique et des récipients en papier, pour les jeter à la poubelle une demi-heure plus tard, essayez de relever le défi!

Pour relever ce challenge, des produits indispensables vous seront bien utiles. Les bouteilles en plastique devraient être parmi les premières à éliminer lorsque l’on adopte le zéro déchet. En 2017, The Guardian a annoncé qu’un million de bouteilles en plastique sont achetées dans le monde entier à chaque minute. Si les consommateurs ne réduisent pas, ce nombre incroyablement élevé pourrait encore augmenter de 20% d’ici 2021.

Prenez votre mug préféré pour y boire votre café et n’oubliez pas votre gourde pour y mettre de l’eau. Investir dans une gourde isotherme telle que la gourde Qwetch en acier inoxydable est idéal puisque vous pouvez aussi bien contenir du chaud que du froid. La gourde est robuste, sans bisphénol A et son étanchéité est garantie

Gourde Qwetch - Zoessentiel.com
Gourde Qwetch – Zoessentiels.com

Béa Johnson et sa famille ont réduit leur production de déchets à un petit bocal par an. Toutefois, le zéro déchet est bien plus que d’essayer de mettre des déchets d’une année dans un bocal. Il s’agit de changer notre point de vue. Changer ce que nous pensons de la consommation et de ce que nous valorisons les choses que nous apportons dans nos vies.

Si adopter un mode de vie zéro déchet permet de préserver l’environnement, on pourrait penser que beaucoup de gens aimeraient essayer. Toutefois, certaines idées fausses sur ce mode de vie dissuadent facilement les personnes de faire le premier pas. La plus courante est de penser que cela coûte plus cher qu’une vie normale.

En réalité, ce style de vie nous permet de faire de grandes économies. Béa Johnson a déclaré : « Nous avons constaté que le mode de vie zéro déchet nous permettait en fait d’économiser 40% sur notre budget global. Nous consommons beaucoup moins qu’avant, et lorsque nous achetons quelque chose, il ne faut que le remplacer. »

Si vous souhaitez relever le défi, essayez de commencer par des petites choses, comme faire du compost à la maison, apportez vos propres pots au supermarché ou votre propre tasse au coffee shop ou donnez une seconde vie à un objet au lieu de le jeter.

« Faites de votre mieux et commencez petit. Les petites actions effectuées par des centaines de personnes ont un impact énorme. Patience et surtout amusez-vous! »

Retrouvez notre article et si on ralentissait le temps d’un été. Aujourd’hui, il y a tellement de choses à concilier entre le travail et la vie de famille que tout le monde semble être constamment surbooké. Toujours à tapoter sur un smartphone (parfois par automatisme), il semble difficile de vivre lentement et avec moins. Mais, nous nous apercevons de plus en plus que plus vite ne signifie pas mieux. L’été est propice à la lenteur et à la flânerie. Alors que l’on court après le temps toute l’année, on apprécie faire une pause durant la saison estivale pour se ressourcer. Nous avons réfléchi à plusieurs idées afin d’adopter le slow living.

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Lifestyle afin de découvrir d’autres façons de vivre.

Et vous, êtes-vous adepte du zéro déchet? N’hésitez pas à partager votre ressenti avec nous dans les commentaires. 

Publicités

6 commentaires sur “Et si on se mettait au zéro déchet à la rentrée?

    1. Merci beaucoup pour ton message 🙂 Cela me fait plaisir! Oui c’est incroyable le nombre d’emballages quand on y pense. J’évite désormais les produits qui multiplient les emballages superflus et j’opte pour la simplicité 🙂 Belle journée à toi!

      Aimé par 1 personne

  1. Le zéro déchet, j’y travaille!
    Chez Biocoop, on peut réutiliser les sachets papier, on peut aussi apporter nos contenants pour y mettre les denrées alimentaires et ne pas utiliser papier ou plastique.
    Je trie à fond pour la poubelle de recyclable, j’ai un composteur pour les restes alimentaire, épluchures, mais ma poubelle grise contient quand même les déjections des chats et des chiens et pas grand chose d’autre.
    En parlant avec d’autres personnes, je m’aperçois que tout le monde n’agit pas dans ce sens… Il y a du travail pour persuader les réticents. J’ai entendu dire qu’en Alsace, les autorité faisaient payer des taxes au poids de la poubelle grise… A creuser…
    Les industriels devraient réviser certains de leurs emballages plastique bien inutiles. Il me semble qu’il est urgent de réfléchir à ces pollutions le plus rapidement possible.
    Belle semaine.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Colette pour ce message motivant! 🙂 Oui je trouve que c’est une bonne idée de ramener ses contenants. De mon côté, j’ai arrêté d’utiliser le film alimentaire et l’aluminium que j’ai remplacé par des couvre plats. Oui pour les animaux, je cherche également d’autres solutions notamment pour les emballages de friandises. Belle semaine également 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.