L’EMI fascine et reste sans explication

Alors qu’Halloween bat son plein, et que les petits monstres arpentent les rues pour se faire peur, et accessoirement remplir leur petit panier de friandises, une étude vient de rassembler 1.700 témoignages concernant l’EMI, l’expérience de mort imminente. Hallucinations, mystère du cerveau ou réalité, on fait le point. 

Des témoignages qui invitent à réflexion

La science n’a pas encore résolu l’expérience de mort imminente. Pourtant, à travers le monde, nombre de témoignages suscitent l’émoi et le questionnement. L’EMI est souvent raconté par des patients sortis du coma ou gravement accidentés. Des chercheurs de l’université de Liège ont rassemblé 1.700 récits. En 1993, Eric Schouffler est emmené d’urgence en soins intensifs. Il est plongé dans le coma après un dramatique accident de moto. Il y reste plusieurs mois. Il raconte dans Le Monde : « Un jour, j’ai vu, au-dessus de moi, une immense colonne dont les parois étaient faites de voiles blancs. Ils ondulaient légèrement sous l’effet d’une brise. Je me sentais magnifiquement bien, dans une atmosphère calme et sereine ». Il raconte être rentré peu à peu dans cette colonne. C’est là qu’il a vu des personnes qu’il avait connues mais qui sont aujourd’hui décédées. Il poursuit: « Certaines jouaient aux cartes comme lorsque j’étais enfant, d’autres ne me montraient que leur visage. J’ai continué à monter dans cette colonne très paisible ». Il se retrouve ensuite face à une lumière intense et reconnaît le visage de sa belle-mère qu’il estimait beaucoup. Elle lui a dit de retourner car ce n’était pas son tour. Il a alors fait demi-tour et est revenu dans son corps.

Marie-Claire, fait partie de l’association IANDS (Association internationale pour l’étude des états proches de la mort) et raconte son histoire. Il y a maintenant une trentaine d’années, elle était prête à accoucher. L’enfant ne se présentait pas bien. Après plusieurs heures de travail sans avancement, elle commence à perdre connaissance. Elle explique : « J’étais fatiguée, je commençais à être épuisée. Je partais, je revenais. Puis, j’ai senti un petit affolement autour de moi ». Les médecins l’amènent alors dans un bloc opératoire. On lui met un masque pour l’endormir et elle perd connaissance. Pour elle, c’est un état de conscience vécu avec un état modifié voire élargi. Elle poursuit : « À un moment, je reprends conscience. Et là, je ne suis plus du tout sur une table d’opération. Je suis allongée sur le dos et je me sens flotter. J’ai quand même la sensation d’avoir un corps. Je me déplace dans un paysage que je n’avais jamais vu ». Marie-Claire raconte se déplacer dans une énorme grange à foins. Elle explique : « Il y avait une lumière très jaune comme les après-midi d’été au mois de juin ». Elle se sent très bien à ce moment et n’a aucune peur mais une grande curiosité. Elle ajoute : « Ce qui était étrange, c’est que j’avais la vue sur les côtés, mais j’avais également la vue en-dessous de moi ». Elle voit sur la droite une condensation de lumière et elle se rend compte que ce sont des milliers de petits filaments lumineux qui, avec son attention, se regroupaient.

Que dit la science? 

Ces récits, des milliers d’autres l’ont raconté. Ils précisent tous avoir ressenti un sentiment de paix, une sortie de corps pour entrer dans une autre réalité. Puis, qu’une lumière aveuglante les ont attiré afin de retourner dans leurs corps. Pourtant, ils suscitent davantage le scepticisme et il est même très difficile pour les personnes ayant vécu cette expérience de la raconter de peur de la réaction des autres.

De son côté la science tente de répondre à ces phénomènes. Certains pensent que les personnes inconscientes ressentent des choses qui n’existent pas car les zones souffrantes émettent un signal anormal produisant des hallucinations. Les patients vont associer des images qui vont faire fi de l’espace temporel.

En 2018, une expérience hors du commun a conduit des chercheurs du Psychedelic Research Group de l’Imperial Colleges de Londres et du Coma Science Group de l’Université de Liège à utiliser un hallucinogène pour reproduire l’EMI. La diméthyltryptamine peut reproduire des perceptions similaires à celles décrites par les personnes ayant vécu une expérience de mort imminente. Treize personnes ont accepté d’ingérer cette substance psychotrope par voie intraveineuse. Les résultats montrent des expériences mentales sous DMT proches de celles rapportées lors d’une EMI. Les patients décrivent avoir éprouvé une sensation d’harmonie et d’unité avec l’univers. Les participants ont exploré une dissolution de l’ego et une expérience mystique. Toutefois, la sensation d’atteindre le point de non retour est plus intense chez les patients racontant une EMI et donc en l’absence de drogue. Un point (parmi tant d’autres) qui reste un mystère pour les scientifiques.

Grâce à cette étude, les chercheurs peuvent mieux comprendre les mécanismes neurologiques liés à la mort. Mais de nombreuses questions restent en suspens. La mort est-elle la fin? Est-il possible qu’une autre forme de conscience puisse exister?

Le coin lecture ♥

Qu’est-ce que la conscience, ce que la science peut en dire ? (Dervy éditions), auteur, Dr Dominique Laplane

Qu-est-ce-que-la-conscience

Expériences de mort imminente: Un signe du ciel qui nous ouvre à la vie invisible, auteur, Patrick Thriller

experiences-de-mort-imminente

Le mystère des expériences de morts imminentes, auteur, Dr François Lallier

mystere-experience-mort-imminente

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.