Quel lait pour son bébé?

Le lait est l’ingrédient primordial pour les nourrissons. Pour le bébé, la meilleure alimentation est certainement le lait maternel qui contient les nutriments essentiels. Ce lait contribue au bon développement du bébé durant ses premiers mois. D’autres laits, tels que le lait biologique sont également conseillés lorsque l’allaitement n’est pas une option. Pas facile de s’y retrouver? Découvrons ensemble quels laits infantiles choisir.

Le lait maternel

maman et bébé

Il existe plus d’une centaine de laits infantiles différents en France et il n’est pas toujours simple de faire le bon choix pour son bébé. Que ce soit les laits premiers âges, les dénominations HA ou « pré », le choix est souvent cornélien et on se retrouve parfois avec un lait infantile qui nous laisse perplexe. Certains parents devront même en essayer plusieurs pour leur enfant avant de trouver le bon. Le lait maternel est toutefois la meilleure option si vous avez la possibilité d’allaiter votre enfant. Durant les premiers mois de vie de bébé, le lait maternel est le seul aliment qui contient les nutriments adaptés et indispensables au développement des nouveaux-nés. Le lait maternel contient également des bactéries lactiques naturelles qui permettront au bébé allaité de développer une flore intestinale saine. Les bactéries transmises dans le lait infantile se fixent dans les intestins et repoussent les microbes. Cela permet de construire une barrière protectrice sachant que 70% des défenses immunitaires se trouvent dans les intestins.

Il est indispensable que la maman se nourrisse correctement avec des repas équilibrés. Cela afin que votre bébé bénéficie de toutes les vitamines et minéraux contenus dans le lait. Seuls la vitamine D et le fluor doivent être pris en complément. Lorsqu’il y a une carence en vitamine D, l’assimilation du calcium dans les os est déréglée et peut causer des problèmes lorsque l’enfant grandit. Le lait maternel contient également des anticorps, des antioxydants et des neurotransmetteurs qui luttent contre les infections. Le lait contient également de la lactoferrine, parfaite dite LF, qui permet au fer d’être absorbé de façon optimale.

Lorsque vous allaitez votre bébé au sein, il n’est pas nécessaire de lui donner de l’eau. Cela est valable pour les nourrissons de moins de 6 mois. Le lait maternel se compose de 80% d’eau environ, l’eau est particulièrement présente au début de la tétée. Si vous pensez que votre enfant a soif, vous pouvez ainsi le mettre au sein. Cela permet également de protéger votre bébé des infections qui peuvent lui causer des diarrhées et de favoriser sa croissance.

Le lait bio 

lait bio

Le lait bio est similaire au lait de vache non bio en ce qui concerne la teneur en calcium et en protéines. Le lait bio contient davantage d’oméga-3 que le lait conventionnel. Toutefois, le lait bio a l’avantage de ne pas contenir de pesticides et ainsi de protéger son bébé de certains risques. Les pesticides sont en effet toxiques pour les cellules nerveuses et peuvent à la longue exposer l’enfant à des risques tels que la maladie de Parkinson. En consommant du lait bio, votre bébé a moins de risques de développer ces maladies.

Le lait de vache non bio renferme souvent des hormones en plus grande quantité. Ces oestrogènes et progestérone se retrouvent dans le lait en quantité plus élevée. Certaines études ont montré que la présence d’hormone pouvait augmenter les risques de cancers, de maladie auto-immune ou d’infertilité.

Lait 1er âge 

lait 1er age

Les laits infantiles couvrent les besoins nutritionnels du bébé lorsque vous ne pouvez pas l’allaiter. La composition de ces laits se rapproche de plus en plus du lait maternel. Le lait 1er âge est donc adapté aux besoins des nourrissons, toutefois, il ne contient pas d’anticorps présents dans le lait de la maman qui protègent le bébé en cas d’infections.

Les laits infantiles bénéficient ainsi des éléments nutritionnels indispensables à leur développement tels que les protéines, le fer, les glucides, les vitamines (C et D), les minéraux, les acides alpha-linolénique riche en oméga 3 et environ 80% d’eau. Les laits 1er âge sont soumis à une réglementation européenne stricte. Une supplémentation en vitamine D doit être prescrite par le médecin dans les premiers mois de vie de bébé. Il n’y a pas de différence majeure en ce qui concerne les laits en poudre ou liquides mais il est plus pratique d’utiliser le lait 1er âge liquide.

A la naissance, vous pourrez ainsi donner à votre bébé un lait standard ou un lait bébé prématuré. Pour prendre le relais de l’allaitement maternel, vous pourrez opter pour un lait relais. Si votre bébé subit des coliques ou des ballonnements, vous pourrez opter pour un lait AC (anti-colique) qui a une teneur réduite en lactose et contient des pré et pro biotiques ou ferments lactiques. En cas de régurgitation, vous aurez le choix entre un lait épaissi ou un lait AR (anti-regurgitation) élaboré avec un glucide spécifique qui s’épaissit naturellement dans l’estomac. Un lait existe également pour les nouveaux-nés insatiables, c’est le lait satiété ou lait bébé gourmand. On opte ainsi pour un lait plus diététique qui procurera à votre bébé une sensation de satiété sans aucun ajout de farine et sans majoration de ration calorique. En cas de constipation, le lait digeste ou lait transit est la solution.

Pour les nourrissons ayant un terrain allergique familial, vous pourrez choisir un lait hypoallergénique appelé lait HA. Ce lait contient des protéines de lait de vache fragmentées qui permettent de minimiser le risque allergique. Ce lait aide à réduire les risques d’allergie aux protéines de lait de vache tout en gardant les apports nutritionnels. Lorsque votre bébé est allergique aux protéines de lait de vache (PLV), vous pouvez opter pour un hydrolysât de PLV ou de protéines de riz. Les laits infantiles contenant des pro biotiques sont également bénéfique dans la prévention des allergies.

Les boissons végétales à base de soja, de châtaignes, de noisettes ou encore d’amandes ne remplacent pas le lait infantile et ne peuvent pas être utilisées pour nourrir son bébé.

Quelques conseils pour l’allaitement

conseils allaitement

Lorsque vous allaitez pour la première fois, il n’est pas toujours facile d’avoir les bons gestes. On a souvent à peine le temps de se préparer que le bébé s’empresse de téter. D’autres bébés vont hésiter à prendre le sein et ont besoin d’un peu plus de temps. Soyez patients avec eux, une fois qu’ils auront adopté le sein, ils n’auront plus aucun problème. Aux premiers signes de faim, mettez votre bébé au sein avec le plus grand soin. Idéalement, donnez le sein à votre bébé au réveil et en position allongée. Cela leurs permettra de téter tranquillement à un rythme régulier.

Lorsque vous allaitez, tenez votre bébé près de votre corps. Regardez qu’il attrape bien le sein. Vous pouvez également changer de côté lorsque votre enfant lâche le sein après avoir tété et dégluti pendant au moins 15 à 20 minutes. Certains bébé tètent un peu puis se reposent, cela ne veut pas dire qu’ils ont terminé. Ils peuvent reprendre de nouveau quelques minutes plus tard. Prenez le temps avec votre bébé et voyez s’il est rassasié. Si votre bébé a tendance à s’endormir pendant la tétée, tenez-le plutôt en position assise pour qu’il s’endorme moins facilement.

Si le mamelon est mal positionné par rapport aux gencives, cela peut devenir douloureux. N’hésitez pas à essayer différentes positions d’allaitement et exercez-vous avec votre bébé. Donnez uniquement le sein à votre enfant pour ne pas le perturber, évitez les tétines et le biberon si vous allaitez. Les bébés avalent également beaucoup d’air lorsqu’ils tètent, faites attention qu’ils fassent bien leur rot lorsqu’ils ont fini de manger afin de leur éviter les coliques ou des maux de ventre. Lorsque vous avez fini d’allaiter, laissez vos mamelons respirer à l’air libre.

Choisissez également un endroit calme où vous ne serez pas déranger. Les longues tétées tranquilles, seuls à la maison avec maman sont les meilleures pour votre petit bout.

Bébé arrive, et il faut préparer tout ce dont vous aurez besoin avant qu’il ne pointe le bout de son nez. Pour accueillir votre bout de chou dans les meilleures conditions, vous allez avoir besoin d’aménager votre maison et de faire des achats indispensables pour son confort et sa sécurité. Dans notre article préparer l’arrivée de bébé: les indispensables à prévoir, la liste du matériel nécessaire pièce par pièce afin d’anticiper l’arrivée de votre bébé les premiers mois.

Retrouvez également nos articles sur le même thème dans la catégorie Santé afin de vous accompagner et de vous aider au quotidien.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous avez opté pour un régime sans gluten et quelles sont vos astuces?

Publicités

Un commentaire sur “Quel lait pour son bébé?

  1. Pour mes 3 premiers, j’ai utilisé du lait infantile, non pas parce que je ne pouvais pas allaiter, mais parce que je ne voulais pas 😉 On a rapidement trouvé le lait qui leur convenait. Pour mon dernier, j’ai voulu allaiter, histoire de ne pas non plus rester ancrée dans mes convictions, mais ça n’a pas fonctionné, nous avons dû tester 5 laits en plus du mien, pour trouver celui qu’il ne rendrait pas :/ Mais bon, ce n’était pas spécialement ma faute, bébé était RGO +++++ . Nous avons bien galéré…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.