Savoir pardonner plutôt que de se venger

La première réaction que nous avons en tant qu’être humain lorsque quelqu’un nous fait du tort ou nous manque de respect, est de réfléchir à comment nous allons nous venger. Nous avons probablement tous connu ce sentiment de rage et de vengeance une fois dans notre vie. Toutefois, il est difficile de trouver un réconfort intérieur en propageant notre colère. Comment peut-on passer outre et trouver le pardon, cet acte libérateur de sagesse?

Ce peut être un collègue, un ami, un membre de sa famille ou son conjoint, quelque soit la relation, nous avons tous une réaction instinctive quand quelqu’un nous attaque et s’en prend à la partie la plus profonde et la plus fragile de notre être.

Nous avons alors ce sentiment très fort de colère et nous avons très vite envie de nous venger. Sur le moment, nous sommes peut-être un peu soulagés de notre souffrance et nous en retirons une satisfaction personnelle. Mais que ce soit des paroles ou des actes de vengeance, cela accomplit-il véritablement quelque chose de positif?

« Pour chaque minute où vous êtes en colère, vous perdez soixante secondes de bonheur ». Le philosophe et poète américain Ralph Waldo Emerson.

L’histoire de cet écrivain américain

Nous sommes parfois blessés par des personnes. Ce peut être des parents vis-à-vis de leur enfant qui ne font que communiquer par reproches et agressivité. Comme l’histoire de cet écrivain américain du Colorado qui raconte cette histoire. Il a reçu un message de son père rempli de colère et de reproches. Habitué à recevoir ce type de message, cela l’attristait encore un peu plus pendant plusieurs jours. Il y pensait et y repensait.

Sa relation avec ses parents était devenue difficile à maintenir en tant qu’adulte libre-pensant. Certains penseront sûrement qu’il faut toujours pardonner aux membres de sa famille quelque soient leurs fautes, en particulier à ses parents. Toutefois, indépendamment de cette relation, cela devient très fatiguant à un certain point de toujours devoir se défendre, lassé d’être considéré comme la cause des problèmes de quelqu’un d’autre.

homme réflexion

En grandissant, cet homme avait beaucoup de respect pour ses parents. Ils ont répondu à tous ses besoins matériels, lui ont appris des leçons et enseigner des compétences inestimables. Ils ont maintenu un véritable sens de la famille et de la tradition à la maison.

Il lui manquait pourtant quelque chose, car il était dans le besoin de toujours demander l’approbation et l’acceptation de ses parents, ce qui le rendait incroyablement anxieux. Il était finalement devenu complètement dépendant d’eux pour sa stabilité émotionnelle et pour avancer dans la vie. Il ne s’aimait pas et il ne se faisait pas assez confiance pour être son propre gardien alors il avait permis à ses parents de remplir ce rôle pour lui.

En devenant adulte, il a rencontré une personne qui l’aimait sans condition. Il a ainsi développé une profonde appréciation pour la personne qu’il était et il s’est rendu compte qu’il n’avait plus besoin de la dynamique familiale dont il était si dépendant depuis si longtemps.

Ses parents, cependant, ont eu beaucoup de mal à comprendre qu’il n’était plus ce petit garçon peu sûr, anxieux et facile à manipuler essayant de trouver sa place dans le monde. Il était devenu un adulte, prêt à tracer son propre chemin.

homme adulte heureux

Il a commencé à se disputer régulièrement avec ses parents sur des sujets divers essayant d’expliquer son point de vue. Et plutôt que de faire face aux répercussions lorsqu’ils se disputaient, il disait simplement qu’il était désolé et il revenait à la façon dont leur relation avait toujours été.

Cette dynamique s’est poursuivie pendant de nombreuses années jusqu’à ce qu’un jour il donne sa véritable opinion sur un sujet complexe et délicat. Il a remis en question ce qui avait déjà été décidé par ses parents et il a craint le résultat. Il avait tout de même pensé que le fait de donner son ressenti serait apprécié.

Et, il a vraiment été stupéfait par leur réaction. Ses parents lui ont envoyé des lettres et des emails avec des attaques. Ils ont même publié des commentaires haineux sur le site Web d’un journal auquel il contribuait fréquemment, traînant son nom dans la boue afin de convaincre les gens qu’il n’était pas l’homme qu’il proclamait être.

Il ne s’attendait pas à quelque chose d’aussi haineux de ses propres parents. Il était tellement décontenancé, blessé et en colère que sa première pensée fut de réfléchir à comment se venger.

Puis, il est tombé sur la citation suivante, et soudainement tout ce qu’il pensait avoir compris a changé.

« Oeil pour oeil et le monde finira aveugle ». Gandhi.

Comment pourrait-il être si naïf de croire que chercher à se venger de ses propres parents rendrait ses actions meilleures que les leurs, et encore moins changer le cours de ce qui avait déjà été fait?

Sa revanche ne ferait que prolonger la blessure, perpétuant son amertume et gaspillant son temps à quelque chose qu’il ne pouvait pas changer. Bien que jamais facile, l’acceptation est la clé pour mettre la douleur derrière nous et aller de l’avant.

On se demande, est-ce que je vais trouver un réconfort intérieur en propageant ma colère? Si je parviens à me venger, cela va-t-il vraiment changer quelque chose? Est-ce que cela fait de moi la meilleure personne?

Aussi difficile que cela puisse paraître, au lieu de se venger, la meilleure réponse est parfois le silence. Alors il n’a rien dit. Pas de réponses, pas de réfutation, pas de communication, rien pour engager de nouvelles confrontations auxquelles il était habitué avec ses parents. Et il a mis toute cette histoire derrière lui.

Chaque fois que la pensée d’une vengeance surgit dans notre tête, nous pouvons réaliser quelque chose: Peu importe à quel point nous pouvons croire que nous cherchons à nous venger, il est important de se rappeler que la vie n’est pas un jeu. Et que ceux qui lancent les hostilités ont déjà perdu leur amour-propre.

écrivain homme

Il a fallu un certain temps à cet écrivain pour accepter qu’il ne reverrait probablement plus jamais ses parents. Oui, il lui arrive parfois que sa famille lui manque, celle dont il se souvient lorsqu’il était encore un petit garçon. Mais il est obligé de se rappeler que les choses ne seront plus jamais comme avant. Cela l’attriste que ses parents passent à côté de l’homme qu’il est vraiment, au lieu de voir uniquement en lui le petit garçon inquiet et anxieux qu’ils ont toujours chercher à convaincre.

En réalité, il ne serait pas la personne qu’il est aujourd’hui sans eux – une personne de caractère et d’intégrité qui a réussi à toucher la vie de beaucoup de gens, même la leur il en est sûr. Dans son cœur, il leur pardonne tout et la paix qu’il en retire est beaucoup plus grande que la satisfaction fugace de chercher à se venger. Bien que cela puisse sembler impossible, même les mauvaises choses qui nous arrivent dans la vie ont une drôle de façon de nous conduire vers un avenir meilleur.

Apprendre à pratiquer le pardon

Dans une période de profond chagrin, comment pardonner l’impardonnable? Vous pouvez avoir des malentendus sur le pardon qui vous amènent à le rejeter d’emblée. On pense souvent à tort que si on pratique le pardon, on accepte ou on pardonne d’une façon ou d’une autre un acte qui est lui-même impardonnable. Une autre impression également fausse au sujet du pardon est que cela implique que vous êtes faible ou ne tenez pas tête à ceux qui font des actes considérés comme mauvais.

La pratique du pardon peut vous aider à vous libérer de cette violence intérieure et de votre propre rage.

Le pardon ne consiste pas à accepter, abandonner, être faible ou éviter le coût de la justice. Il s’agit de mettre en perspective et d’ajuster la façon dont vous ressentez la douleur que vous vivez et comment vous essayez d’empêcher que cela ne se reproduise.

Le pardon comme pratique spirituelle

Le pardon peut être enseigné dans une pratique spirituelle. Il a d’ailleurs été enseigné par Jésus et Bouddha. Le pardon, c’est cesser de ressentir du ressentiment à cause d’un mal commis.

Deux moines se rencontrent quelques années après avoir été libérés de prison où ils avaient été torturés par leurs ravisseurs. « Est-ce que tu leur as pardonné? » demande le premier. « Je ne leur pardonnerai jamais! Jamais! » répond le second. « Eh bien, je suppose qu’ils t’ont toujours en prison, n’est-ce pas? » le premier dit. Histoire bouddhiste tibétaine.

La pratique du pardon consiste à libérer ses propres sentiments et à trouver un sens aux pires événements de notre vie. Nous pratiquons le pardon pour être libre et retrouver une paix intérieure. Nous recherchons ainsi la meilleure façon de réagir à un événement sans tomber dans la vengeance et pour trouver une paix durable.

Savoir pardonner bouddhisme

Nous pratiquons le pardon d’abord pour nous-même, afin de ne pas être enfermé dans la colère, la peur et le ressentiment. Les émotions de colère obscurcissent notre jugement et nous empêchent de vivre pleinement. Il est ainsi recommandé de détourner son attention de ce qui vous cause du tort et étouffe votre esprit. Se venger serait s’intéresser encore plus à l’acte de ces personnes et leur donner une victoire encore plus grande.

La pratique du pardon est aussi un acte d’altruisme, quelque chose qui est en notre pouvoir pour arrêter le cycle infernal de la haine dans le monde.

« La haine n’a jamais encore dissipé la haine. Seul l’amour dissipe la haine. » Bouddha.

En refusant de participer à ce cycle sans fin de haine, nous pouvons ainsi aider à guérir les blessures du monde. Le pardon est une manière courageuse de vivre qui reflète nos valeurs les plus profondes.

La fausse promesse de la colère

Le pardon est difficile à mettre en place parce que tout ce qui a occasionné le besoin de pardonner a provoqué l’obscurcissement de l’esprit par la colère, la douleur et la confusion. La réponse naturelle à la douleur est d’en éradiquer la source et de faire disparaître la douleur.

Ces émotions sont spontanées et naturelles, mais en pratiquant la pleine conscience, vous pouvez éviter de vous identifier à ces sentiments négatifs. Votre esprit s’assombrira peut être pendant un long moment, vous ne remarquerez peut être pas qu’il y a d’autres choix que la colère. Mais finalement, vous vous souviendrez de votre engagement à ne pas vivre dans la colère, et vous agirez pour vous aligner sur vos vraies valeurs.

meditation pardon

Des sentiments forts tels que la colère et la soif de vengeance ont tendance à persister dans notre esprit. Ils nous encouragent à regarder en arrière. Pour éviter que la colère ne devienne notre serviteur, d’escalader les conflits et de vous libérer, il est essentiel de commencer un travail intérieur qui peut être douloureux. C’est le pouvoir du pardon.

Il est possible de cultiver le pardon par le biais de la méditation pour ne pas rester bloqué par des énergies négatives. Vous offrez alors le pardon de tout mal que d’autres vous ont causé à travers leurs pensées, leurs paroles et leurs actions, du mieux que vous le pouvez. Finalement, vous offrez le pardon à vous-même pour tout mal que vous vous êtes fait. Des phrases sont répétées un certain nombre de fois, telles que « je pardonne à cette personne pour ce qu’elle a fait » puis vous passez à la pratique d’amour-bonté. Cet exercice permet d’éliminer les réactions qui obscurcissent l’esprit et les émotions qui bloquent le cœur et de parvenir à un lâcher-prise.

harmonie paix

Le pardon est une pratique spirituelle de l’utilisation du traitement émotionnel qui permet de retrouver l’harmonie perturbée par l’acte violent. Votre capacité à gérer votre colère, vos peurs et vos amertumes est clé pour retrouver un équilibre de vie. Il faut également de l’humilité pour s’abandonner au mystère de la vie et à son imprévisibilité.

La pratique spirituelle du pardon, ainsi que la compassion et l’amour, sont les moyens les plus puissants que vous pouvez utiliser pour le bien-être futur de vos enfants. S’ils vous voient violent dans votre façon de penser, vos paroles et vos actions, ils apprendront la violence comme une réaction logique, peu importe ce que vous leur dites. Mais s’ils voient que vous faites face à la haine en utilisant la pleine conscience, la compassion et l’amour, ils manifesteront les mêmes réactions.

joie paix intérieure

Pardonner est une réponse noble à des actes parfois terribles. C’est s’efforcer d’acquérir la paix intérieur, essentielle à notre bien-être personnel. La sérénité de l’instant, faire un usage positif des situations quotidiennes qui nous mettent sous pression. Les exercices proposés permettent de transformer les émotions négatives telles que la colère tout en oeuvrant pour le bien de l’humanité. Retrouvez notre article 7 façons de se libérer des pensées négatives à ce sujet. Savoir pardonner plutôt que de se venger est l’un des plus beaux chemins pour apprécier la vie et être heureux.

Le coin lecture ♥

La vengeance du pardon, auteur, Eric-Emmanuel Schmitt.

La vengeance du pardon

Le livre du pardon, auteur, Desmond Tutu et Mpho Tutu.

Le livre du pardon.jpg

La sérénité de l’instant, auteur, Thich Nhat Hanh.

la-serenite-de-l-instant

Retrouvez notre article 6 astuces pour arrêter de se soucier de ce que pensent les autres dans lequel vous trouverez quelques astuces pour se détacher du jugement des autres, de leurs doutes ou de leurs attentes pour ainsi être plus libre dans ses pensées et vivre pleinement son individualité.

Nous vous laissons avec de belles pensées d’amour, de joie et de paix. Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Sagesse afin de vivre plus sereinement.

Et vous, parvenez-vous à atténuer votre esprit parfois revenchard? Cela vous fait-il du bien de passer à autre chose et de pardonner? N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires ci-dessous. 

Publicités

2 commentaires sur “Savoir pardonner plutôt que de se venger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.