Comment prendre la «bonne» décision sans en faire une obsession

Déménager à Londres ou à Lisbonne? Etudier l’architecture ou le commerce? Voyager ou acheter plus grand? On a parfois tendance à vouloir disséquer toutes les options qui s’offrent à nous parce que nous voulons être sûr de faire le « bon » choix. Toutefois, les recherches sur le sujet montrent que cet état d’esprit peut nous causer un stress inutile qui pourrait en réalité rendre nos choix beaucoup plus difficiles.

Le stress de faire le bon choix

La prise de décision peut être particulièrement stressante pour les personnes soucieuses de faire ce qui est bien et à la recherche d’une vérité. Il est beaucoup plus facile de faire des choix pour les personnes qui sont déterminées à aller de l’avant et à mettre en place le changement rapidement et en douceur.

le stress de faire le bon choix

Personne ne veut prendre la mauvaise décision, surtout si le choix que vous devez faire est très important pour vous. Mais exercer cette pression sur vous-même génère en fait une contrariété constante qui déclenche une détresse psychologique. Ce stress affecte votre bien-être et peut également nuire à votre jugement.

Des chercheurs ont récemment examiné les effets de la pensée excessive sur le niveau de détresse ressenti lors de la prise de décision. Au cours de quatre expériences distinctes, les participants ont été invités à prendre une décision et à évaluer leur niveau de stress lors du processus de prise de décision. Les choix pouvaient être de faire un cadeau à un ami, de classer les tâches de la journée par priorité ou de prendre une décision pour son mariage. L’étude  a montré que les personnes qui analysent et s’obstinent sur le choix qu’ils avaient à faire avaient tendance à éprouver davantage de stress. En d’autres termes, la pensée excessive peut être considérée comme un symptôme; le besoin désespéré de faire le « bon » choix était ce qui causait cet état de détresse chez ces personnes.

La méditation en soutient

Le besoin de faire le bon choix vient parfois du fait de vouloir avoir raison. C’est en réalité la façon la plus importante de pouvoir satisfaire son ego. Avoir « raison » est un concept assez nébuleux. Et peut-être plus important encore, ce besoin d’être exact peut vous empêcher de saisir de nouvelles informations et vous empêcher de voir de nouvelles opportunités, possibilités et alternatives souhaitables.

la meditation en soutient

Si vous cherchez à clarifier votre pensée lorsqu’elle est embrouillée par le stress et la décision à prendre, vous pouvez essayer la méditation en pleine conscience. Retrouvez notre article la méditation en pleine conscience pour se relaxer.

« Il est possible de soulager votre mental malmené par les choix que vous devez faire en pratiquant la méditation ».

Avant de pouvoir prendre une sage décision, vous devez tout d’abord être ouvert avec vous-même: existe-t-il une véritable décision à prendre, ou ne faites-vous que reporter l’inévitable? Par exemple, imaginez que vous vous demandez si vous allez rester ou quitter votre travail. Il est possible qu’il se cache autre chose derrière ce choix que vous vous êtes imposés. Vous avez peut-être des désaccords avec une personne à votre travail qui affecte votre confiance en vous d’où l’idée de quitter votre emploi. Ou peut-être que vous donner ce choix, vous permet d’éviter l’angoisse et la peur de la recherche d’un nouvel emploi.

La prochaine fois que vous commencez à sur-analyser vos choix et que le stress  commence à monter au plus profond de vous, laissez-vous du temps de clarifier votre esprit. Essayez de vous promener ou de faire un exercice de méditation pour vous vider l’esprit et vous permettre de vous retrouver. Une fois que vous vous sentez plus calme, réfléchissez aux motivations réelles derrière votre prise de décision. Vous inquiétez-vous de prendre une mauvaise décision? Respirez, reconnaissez le caractère arbitraire de ce concept et pratiquez l’art du lâcher prise. Cette lucidité vous mènera probablement dans la meilleure voie de toute façon.

« Le bouddha nous a enseigné que la souffrance mentale provenait de l’ignorance. Par « ignorance », on entend les perceptions erronées et les illusions que notre esprit a sur sa propre nature. »

Le moyen de libérer l’esprit de la souffrance consiste à mieux comprendre ce qui est vraiment. L’un des outils que le Bouddha a enseigné pour développer la perspicacité est la pleine conscience, la capacité d’être pleinement conscient du moment présent.

La pleine conscience

La pleine conscience vous permet d’aller au delà du niveau superficiel de votre expérience de vie momentané. Facile à dire vous me direz! Toutefois, ce niveau qui est en surface et qui s’apparente à la vie quotidienne est assombrie par des émotions. La pleine conscience vous aide à voir clairement ce qui doit être fait et ce que vous êtes capable de faire dans votre vie. De toute évidence, il n’est pas facile d’être attentif de cette manière, mais vous pouvez développer l’attention en passant par la pratique de la méditation en pleine conscience.

la pleine conscience

Dans la méditation de pleine conscience, vous apprenez systématiquement à prêter attention à tout ce qui se passe dans votre esprit et à le recevoir sans jugement, à enquêter dessus, puis à abandonner l’expérience. Entraîner votre esprit à être plus “conscient” est tout à fait similaire à apprendre à jouer du piano, à parler une langue étrangère ou à pratiquer un sport. Plus vous pratiquez, plus vous devenez habile. Et avec le temps, vous devenez naturellement plus attentif à d’autres moments de votre vie. L’application de la technique de la pleine conscience à la prise de décision permet de réfléchir plus clairement et de rester connecté à vos valeurs fondamentales, ce qui est essentiel pour votre tranquillité d’esprit.

Entrez dans le moment présent

Lorsque vous devez prendre une décision, dirigez d’abord votre attention sur l’expérience réelle de cette décision. Comment vous sentez-vous dans votre corps en ce moment? Vous sentez-vous anxieux? Avez-vous des maux de ventre? Souvent, vous ne remarquez pas ce vous expérimentez et vous loupez les signaux de votre corps qui vous disent quoi faire. En ressentant la décision dans votre corps, vous accédez à votre intuition.

entrer dans le moment présent

Ensuite, commencez par nommer la décision du mieux que vous le pouvez, ce qui vous aidera à la mettre en évidence. Bien souvent, vous ne pourrez pas définir clairement la décision initiale. D’autres fois, vous pourrez le nommer tout de suite, mais vous pourrez changer de nom au fil du temps, surtout s’il s’agit d’une grosse décision. Essayez de rester attentif à la décision prise pendant plusieurs semaines.

Si vous ne faites que penser à votre décision et que vous ressasser sans cesse les mêmes pensées, c’est peut-être un signe que vous évitez de prendre la décision. Lorsque vous vous rendez compte que vous ne faites que recycler vos vieilles pensées anxieuses à propos de la décision, redirigez votre esprit ailleurs. Souvent, le simple fait de remarquer que cela se produit  vous aidera d’éviter d’être trop anxieux vis-à-vis de ce choix à faire.

Clarifiez en vous questionnant

Après avoir pratiqué la pleine conscience vis-à-vis de votre décision, l’étape suivante consiste à la clarifier par le biais d’une analyse. D’abord, considérons l’ampleur de la conséquence de ce choix. Il peut y avoir des moments où l’effet à long terme d’une décision est minime, et vous êtes en réalité stressé par quelque chose qui n’est vraiment pas si important. Ou ce n’est pas une décision vraiment difficile, vous ne voulez simplement pas y faire face, et cela crée du stress. Réfléchissez si vous êtes stressés au sujet d’une décision qui doit être prise dans un long moment.

clarifier en vous questionnant

Ensuite, de quel genre de décision parlons-nous? Il est fort probable que vous ne réalisiez pas la nature de la décision que vous devez prendre. Vous la ressentez simplement comme une pression. Identifier le type de décision vous permettra de soulager immédiatement votre souffrance mentale afin de mettre en évidence le meilleur choix à faire.

Vous aurez également intérêt à réfléchir et à clarifier ce que ressentent les autres personnes impliquées dans ce choix. Souvent, lorsque vous prenez une décision qui affecte d’autres personnes qui vous tiennent à cœur, vous pouvez être empêtré dans leurs sentiments sans vous en rendre compte. Ou alors vous projetez ce que vous pensez que les autres veulent, ce qui obscurcit votre pensée. Restituer la décision sans vouloir plaire à quiconque peut vous aider à découvrir ce qui est bon pour vous.

Cela peut sembler évident, mais avez-vous les informations dont vous avez besoin pour prendre cette décision? C’est surprenant de constater que les gens ne rassemble pas forcément toute l’information dont ils ont besoin pour faciliter la prise de décision. Si vous êtes enclin à utiliser cette tactique, cela pourrait signifier que vous évitez de prendre la décision.

Puis, demandez-vous pourquoi cette décision est si importante pour vous. Si la décision de votre vie est vraiment difficile à prendre et que vous n’aimez aucune des options, vous risquez d’être pris au piège.

Enfin, reformulez la décision et écrivez-la sur un morceau de papier en indiquant ce que vous percevez des conséquences de votre choix. Cochez vos options avec vos valeurs fondamentales et demandez-vous si elles sont alignées. Vous serez beaucoup plus susceptible de vous sentir à l’aise avec votre décision, quel que soit le résultat, si vous avez choisi en fonction de vos valeurs.

Prenez votre décision

Observez si vous tenez à prendre la bonne décision. En pratiquant la pleine conscience, vous reconnaissez qu’il n’y a pas de solution parfaite et qu’il est impossible de savoir quelles seront les conséquences de votre décision, quel que soit votre choix. Abandonnez consciemment votre attachement à ce que la décision soit «juste». Il se peut que ce soit la bonne décision pour un certain temps, mais ensuite, qu’elle ne soit pas la bonne décision pour vous dans le futur; ou peut-être que vous prenez la mauvaise décision maintenant, mais que cela vous conduira à en faire une bien meilleure dans le futur.

prendre sa décision

Ecrivez ce que votre esprit vous dit de faire, puis ce que votre cœur semble vouloir et, enfin, ce que votre intuition semble exprimer. Les gens sont souvent surpris de découvrir que ces différentes parties de nous-mêmes sont en conflit et que cela les paralyse. Suivez votre cœur et votre intuition tout en utilisant votre esprit.

Avant de prendre votre décision finale, vous pouvez «l’essayer» pendant quelques jours sans agir pour la ressentir. Cet essai vous donnera davantage un aperçu de votre choix et de son impact.

Grâce à ce processus de pleine conscience, vous aurez plus de clarté sur la décision, ses conséquences et vos sentiments à ce sujet. vous aurez rassemblé toutes les informations dont vous avez besoin; et vous saurez quand la décision doit être prise. La dernière étape consiste donc simplement à prendre la décision, du mieux que vous pouvez, et à passer à autre chose. Vous découvrirez finalement que ce n’est pas la décision qui compte, mais la façon dont vous la vivez.

Même si le résultat de votre décision est décevant, cela a toujours un sens car vous avez évolué tout au long du processus. Vous étiez authentique et l’avez construit à partir de vos valeurs fondamentales. Vous avez donc grandi. Vous avez plus confiance en votre capacité à prendre des décisions et les autres ressentiront cette maturité en vous. Le résultat est que vous êtes plus sage lorsque vous prenez des décisions futures et plus détendu quant à l’ensemble du processus.

Lorsque vous prenez une décision, il est essentiel de cultiver une attitude de non-jugement, de pardon et de bonté envers vous-même. Une telle attitude procure non seulement le calme et l’espace nécessaires à la prise de décision, mais elle fait mûrir ces qualités essentielles pour une vie pleine de sens et de joie.

Retrouvez notre article 5 attitudes positives à adopter pour se sentir plus léger. Alors que nous arrivons à la fin de 2018, nous commençons à prendre du recul et à évaluer où nous en sommes dans notre vie. Avons-nous fait tout ce que nous avions prévu de faire cette année ou est-ce que nous avons perdu de vue nos objectifs de développement personnel? C’est le moment où nous commençons à nous demander ce qui nous a empêché de suivre la voie que nous souhaitions. Et souvent, la raison est simplement nous-même. Nous partageons avec vous cinq attitudes positives à adopter pour se sentir plus léger.

Retrouvez nos articles sur le même thème dans la catégorie Sagesse afin de vivre plus sereinement.

Et vous, quelle attitude pensez-vous adopter pour vous sentir plus léger? N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires ci-dessous. 

Publicités

8 commentaires sur “Comment prendre la «bonne» décision sans en faire une obsession

  1. Article qui tombe à pic dans ce moment de ma vie. J’ai toujours du mal à prendre des décisions, parfois simple en plus. J’ai peur de m’engager, de faire mal, de perdre du temps, de l’argent etc…
    Je vais essayer d’appliquer les conseils de ton article pour commencer 2019 plus sereinement.
    Merci pour ton partage, à bientôt !
    Katia

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai exactement ce problème pour le choix de mon orientation en Master. Je ne sais pas où aller ni ce qui me plairait. En effet même ce que je pensais ne pas du tout aimer finalement en étant en stage je l’envisage différemment et limite j’y prends goût et plaisir 😉 Une grande quête que de savoir faire le « bon choix ».

    Aimé par 1 personne

  3. Article parfait pour moi en ce moment. Cela fait des mois que j’essaye de prendre des décisions, devant lesquelles je recule, me posant 10000 questions, je me prends la tête et m’arrache les cheveux. Et au final je ne fais rien. Je vais lire et relire ton article !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.