TOP

5 livres à dévorer cet automne

L‘automne nous incite à nous retrouver un peu seul sous un plaide pour bouquiner. Lire est aussi d’entrer dans d’autres univers et un peu dans la tête de l’auteur… C’est l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs et de nouveaux horizons. Alors accordez-vous du temps cet automne pour lire paisiblement. Voici ma petite liste de livres que j’aimerais lire cet automne. Peut-être va-t-elle vous plaire !

Blanc, de Sylvain Tesson

Le nouveau récit de Sylvain Tesson donne envie de se préparer un chocolat bien chaud et de se plonger dans ce livre d’aventure. Après La panthère des neiges, Sylvain Tesson nous emmène dans un nouveau voyage entre Menton et Trieste en suivant l’arc alpin. L’écrivain avoue d’ailleurs ne pas avoir de talent d’écrivain mais simplement de transcrire l’instant qu’il vit.

Dans le livre, les aventuriers partent quatre-vingt cinq jour pour un itinéraire original à travers les glaciers, les cols et les forêts. Une balade philosophique et poétique comme l’indique Les Echos.

 

« Avec mon ami le guide de haute montagne Daniel du Lac, je suis parti de Menton au bord de la Méditerranée pour traverser les Alpes à ski, jusqu’à Trieste, en passant par l’Italie, la Suisse, l’Autriche et la Slovénie. De 2018 à 2021, à la fin de l’hiver, nous nous élevions dans la neige. Le ciel était vierge, le monde sans contours, seul l’effort décomptait les jours. Je croyais m’aventurer dans la beauté, je me diluais dans une substance. Dans le Blanc tout s’annule – espoirs et regrets. Pourquoi ai-je tant aimé errer dans la pureté ? » S.T.

Tout le bleu du ciel, Mélissa Da Costa

Sorti en 2020, Tout le bleu du ciel raconte l’histoire d’un jeune homme de 26 ans qui n’a plus longtemps à vivre. Deux ans à peine s’il en croît les médecins du fait d’un Alzheimer précoce. Avant de partir, il souhaite faire un dernier voyage. Il cherche alors une personne pour partir avec lui et poste une petite annonce. Une jeune femme, Joanne, lui répond. Celle-ci ne donne aucun détail mais arrive au lieu de rendez-vous avec son sac de voyage, prête pour le départ. Et voilà que commence une belle épopée. Les deux compagnons vont découvrir de nouvelles contrées et apprendre à se découvrir. Le jeune homme finira-t-il par percer le mystère de Joanne ?

« Mais avec le temps, à force de pratique, ça devient plus facile et… ça devient un automatisme. On apprend à se mettre sur pause en regardant un paysage, en dégustant un plat, en écoutant une mélodie…On n’y songe plus et on le fait par réflexe ». « J’aimerais y arriver un jour. A force de vivre dans le passé comme tu dis, ou dans l’angoisse du futur, on finit par oublier qu’il y a de la beauté dans tout, ou presque tout… Quand on est enfant, on le fait naturellement, non ? On s’émerveille devant…devant un caillou qui a des reflets argentés ou…ou devant une plume. On ramasse des pissenlits et on s’extasie devant leur jaune intense. Après ça, on trouve ça laid, les pissenlits… On les considère comme des mauvaises herbes. »

J’ai toujours cette musique dans la tête, Agnès Martin-Lugand, Maia Baran, Simon Duprez (livre audio)

Agnès Martin-Lugand est l’auteur de plusieurs romans dont Les gens heureux lisent et boivent du café et Entre mes mains et le bonheur se faufile. J’ai toujours cette musique dans la tête raconte l’histoire de Yanis et de Véra. Ce couple s’aime intensément. Ils sont d’ailleurs les parents de trois enfants. Cependant, Yanis a de plus en plus de difficultés dans sa vie professionnelle. Cet autodidacte, doit collaborer avec Luc, le frère architecte de Véra. Les deux caractères s’opposent, l’un est très terre à terre, l’autre plutôt créatif. L’entente est donc remise en question. Alors que Yanis attendait un chantier en particulier, Luc le refuse. Yanis remet tout en question et fait confiance à sa femme qui l’encourage à se mettre à son compte. Réalisera-t-il son rêve ? Pas si sûr, les choses tournent mal et Yanis est malmené…

 

« Il était venu là pour se faire une idée de leur travail. Savoir s’il pouvait confier à ce cabinet d’architectes, dont il entendait de plus en plus parler, la rénovation totale de l’immeuble délabré dans lequel il avait récemment investi. Un seul des deux associés, celui qui lui faisait face, monopolisait la parole. L’autre paraissait bien fade à côté ; il l’occulta totalement. D’habitude, il préférait les personnes qui parlent peu et vont à l’essentiel, mais le discours de cet homme volubile le fascinait et le rendait admiratif. Il avait un sens inné du pratique tout en ayant un esprit vif et créatif. Il semblait fourmiller d’idées toutes plus intelligentes les unes que les autres. Peut-être cette impression tenait-elle à son assurance, à son aisance ? Une forme d’insolence, dénuée toutefois d’arrogance. Sans trop comprendre pourquoi, il avait envie de découvrir ce qui se cachait derrière ce type, de gratter la surface pour savoir d’où lui venait ce charisme exceptionnel ».

Rituels : prendre soin de soi en ritualisant son quotidien

 Ce livre est parfait pour la saison. Il s’agit de consacrer davantage de temps à son bien être et de se focaliser sur soi-même davantage afin de se faire du bien. Dans ce livre, , Célia Servole, nous invite à prendre soin de nous en pleine conscience. Grâce à différents rituels mais aussi des pratiques spirituelles, elle nous permet de nous sentir mieux dans notre corps mais aussi dans notre esprit. Dans ce livre, nous découvrons comment ajouter ces différents rituels à notre routine quotidienne afin de prendre davantage de temps pour nous. L’auteur nous invite à créer des espaces sacrés afin d’écouter notre corps mais aussi de suivre notre rythme biologique et notre nature profonde. Vous pourrez consulter plus de 80 rituels dans ce livre mais aussi en trouver selon des thématiques : maternité, grossesse, connexion à la naturel ou encore changements de vie.

« La pleine lune nous invite à nous alléger physiquement et émotionnellement. Lorsque vous avez l’impression de porter beaucoup de poids sur vos épaules et que vous ressentez le besoin de prendre du recul et de lâcher prise sur ce qui vous encombre, ce rituel de pleine lune peut se montrer très efficace. C’est une aide précieuse pour vous accompagner à relâcher la pression que nous portons toutes au quotidien. Ouvrez votre espace sacré comme vous le souhaitez pour cette pleine lune, puis dans votre journal de rituels, faites une liste : – de touts les objets qui ne vous servent plus et qui vous encombrent au quotidien. Vous pouvez faire cette liste de tête ou bien faire le tour de chaque pièce de votre intérieur et laisser aller tout ce qui ne vous procure plus de joie. – des comportements, des expériences, des émotions lourdes et des habitudes qui vous pèsent et dont vous souhaitez vous séparer. Vous pouvez également inscrire les pensées qui tournent souvent en boule dans votre esprit. – de toutes les personnes « toxiques » dans votre entourage : les personnes qui vous abaissent, vous épuisent, vous en demandent trop, celles qui vous rendent triste, frustrée ou jalouse… Toutes les relations qui ne vous rendent plus heureuse et qui ne vous élèvent pas. – de ce que vous faites par automatisme chaque jour mais qui ne vous plaît pas et que vous souhaitez remplacer par une nouvelle habitude ou un nouveau rituel plus aligné avec votre vous du moment. – et toute autre chose qui vous vient en tête et que vous avez besoin de laisser aller pour cette pleine lune ».

Le grand livre du féminin sacré, Josée Anne Sarazin Côté

Ce livre mérite d’être consulté régulièrement et notamment durant l’automne. C’est une période où l’on veut se faire du bien et écouter son for intérieur. Josée Anne Sarazin Côté nous emmène il y a des milliers d’années à la rencontre des femmes, leurs rites, leur entraide mais aussi leur lien à la nature. Un lien qui semble s’effilocher du fait de la vie moderne. Pourtant, elle nous invite à reconquérir notre part féminine et à embrasser cette partie de nous-même si intense et si présente. Elle nous explique comment maintenir cet équilibre des énergies féminine et masculine qui se trouvent en nous. L’auteur nous donne des outils concrets pour vivre en harmonie avec les différents cycles de la Nature…

« Chaque étape de notre vie est accompagnée de défis, mais aussi de magnifiques promesses. La jeune vierge est pleine d’innocence, un peu naïve, hyperconnectée à son cœur. Elle déborde d’énergie. Rappelez-vous votre enfance et votre adolescence : tout était possible et vécu avec intensité. Cette intensité est aussi magnifique que difficile – on se souvient toutes de notre premier chagrin d’amour, alors qu’on pensait ne JAMAIS s’en remettre et ne plus pouvoir aimer quelqu’un. C’est la période où l’on teste les limites, ses limites. Où l’on est 100% nous-mêmes avant que quoi que ce soit ne vienne nous influencer. Où l’on apprend à se découvrir, à tester les facettes de notre être. C’est une étape critique, qui déterminera une grande partie du reste de notre vie. C’est le moment où notre amour-propre se développe, où il devrait être le plus renforcé. ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :